Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Championnat
  • Panthère-Sable (1-1) : La parité irrite les supporters de Nzuimanto

Panthère-Sable (1-1) : La parité irrite les supporters de Nzuimanto

Camfoot.com

La 11e journée de la Mtn Elite One s’est jouée ce dimanche 21 décembre 2008. Au stade municipal de Banganté, Sable de Batié est allé imposer un match nul d’un but partout à la Panthère locale.

Le 22 décembre 2008
commentaires

A l’occasion de sa troisième sortie comme entraîneur principal de la Panthère sportive du Ndé, Augustin Tchoupo et ses poulains ont enregistré un score de parité devant les San san boys de Batié. Un résultat qui est loin d’arranger les milliers de supporters qui avaient soif d’une victoire à domicile. La pression mise sur l’entraîneur par les fanatiques du club n’est pas pour lui un grand sujet de préoccupation dans la mesure où il peut se vanter d’avoir enregistré deux matches nuls et une victoire en trois sorties seulement. Après le match nul de 0 but partout imposé à la 10e journée à Mount Cameroun, plus d’une personne pensait à la victoire de Nzuimanto à domicile, devant une équipe de Sable qui tarde toujours à convaincre sur le plan physique et technique.

Panthère-Sable (1-1) au stade ,unicipal de Bangangté

Face à Unisport à la 10e journée au stade municipal de Bafoussam, Sable avait aussi pu négocier un match nul de 0 but partout. Le premier à la 9e journée était venu à bout du champion sortant, Cotonsport de Garoua, 1 but à 0. Des scores qui présageaient un derby régional étincelant ; surtout qu’il mettait aux prises deux clubs qui comptent parmi les mal classés du championnat. Mais ce sont les nombreux supporters du fauve du Ndé qui seront les premiers à se frotter les mains dans un duel qui a démarré sur des chapeaux de roue. Sans période d’observation, Panthère a mis le pied sur l’accélérateur. Faisant travailler sans cesse la défense de Sable conduite par son capitaine Edy Boyom. C’est dans cette pression que le club local obtient son premier coup franc, mal négocié, à la 3e minute.

Le mauvais état de l’aire de jeu, qui laissait dégager de nuages de poussière, ne permettait pas aux 22 acteurs de s’exprimer correctement. Sur une balle de coup franc à la 10e minute, Nshom de Sable se détache dans la surface de Panthère, mais son tir passe juste au dessus de la barre transversale. Quatre minutes plus tard, c’est Nzuimanto qui change le cours de la rencontre. Un ballon arrêté et relâché par le gardien Lobe Pongo est repris par Rodrigue Kenmoe qui ouvre le score. Le public exulte. Parmi les supporters se trouvaient en bonne place Célestine Ketcha, épouse Courtes, maire de Bangangté.

Offensive de Sable

Joueurs menacés

Dans les gradins, ils étaient nombreux à penser que le sort de Sable était déjà connu dans cette rencontre. Léonard Njoussou, Kologni, Kwenti, qui ont tous évolué au stade municipal de Bafoussam et connaissent bien l’équipe de Sable, sont imperturbables dans leur jeu et imposent un rythme infernal à Boyom et ses coéquipiers. L’entraîneur de Nzuimanto n’avait plus grand-chose à reprocher à ses poulains. Le club de Batié a subi le match jusqu’à la 44e minute quand le fil indien est rompu. Profitant d’une mésentente entre trois défenseurs des vert et jaune, Carlos Yimga récupère le ballon et bat sans effort le gardien Mamadou Bouba, l’international Tchadien. La pause intervient sur ce score de parité d’un but partout.

Quelques conseils sont prodigués aux 22 acteurs dans les vestiaires. A la reprise, c’est plutôt la Panthère qui est méconnaissable dans son système de jeu pourtant très apprécié en première manche. La majorité des passes sont faites à l’adversaire. Au grand désarroi des parieurs qui se comptaient en grand nombre au stade. Sur le banc de touche, Augustin Tchoupo ne cessait de se lever à chaque geste pour replacer ses poulains qui manifestaient des signes de fatigue dans les jambes. Sable profite de la situation et s’impose dans la partie qu’elle domine avec aisance. Des supporters en veulent à l’entraîneur de la Panthère à qui ils demandent à tout bout de champ de procéder à des changements sur l’aire de jeu. Ce qui sera d’ailleurs fait sans grand apport sur le score. L’unique action dangereuse construite par les locaux dans cette seconde partie intervient à la 76e minute. Après avoir effacé le dernier défenseur et le gardien, Kenmoe qui était si près du doublé voit sa frappe frôler la barre transversale. Désolation générale. Sable revient de loin dans un stade où des menaces et autres injures sont proférées aux joueurs au niveau de la ligne de touche. C’est dans le cours de la 85e minute que la Panthère est revenu dans la rencontre sans pouvoir concrétiser ses actions de but. Au terme de cette 11e journée Panthère et Sable totalisent respectivement 15 et points.

Blaise Nwafo à Bangangté

Réactions

Jean Splaint Youdom

Jean Spliant Youdom, entraîneur Sable : « Un match nul à l’extérieur avec tout ce que cela comporte il faut se dire qu’avec le championnat qui est assez difficile, un point à l’extérieur c’est positif. En fait si on avait fait match nul à Ngaoundéré nous serions à 13 points maintenant. Avec les malades que nous avons sous la main, d’ici à la reprise on pourra retrouver notre football. J’ai confiance en cette équipe qui a retrouvé sa ferveur, avec un beau jeu, parce qu’à un moment donné il fallait courir après le point. Maintenant nous allons chercher la qualité. »

Mbiaya, Sable

Mbiaya, milieu de terrain Sable : « Je pense qu’un point à l’extérieur est toujours la bienvenue. Nous avons été un peu plus agressifs que lors de la dernière journée. Les gars ont pris conscience de lever un peu la tête et c’est ce qui a été fait. Nous espérons gagner le prochain match contre les Astres de Douala. »

Augustin Tchoupo, entraîneur Panthère : « Mes joueurs ont accusé le coup sur le but de l’égalisation survenu presque pendant les arrêts

Augustin Tchoupo

de jeu de la première manche. Nous avons dominé à 80% la première mi-temps et avons en retour manqué beaucoup d’occasions de buts. Ce qui fait que nous avons payé cash. En deuxième manche nous sommes entrés très tardivement dans le jeu. Il faut avouer que Sable n’est pas venu à Bangangté s’amuser parce qu’il était tactiquement en place. Nous avons actuellement trois joueurs qui sont à l’équipe nationale ; en plus de deux attaquants qui sont partis. Je suis arrivé dans l’équipe il y a trois journées. Je suis déçu pour les supporters qui voulaient avoir une victoire, mais je vais leur demander d’être patients. »

Njoussou, Panthère

Léonard Njoussou, milieu de terrain Panthère : « Le sort a voulu que nous fassions match nul. Les gars ont bien entamé la première manche et en deuxième ils ont pensé que ça devait être également facile. Mais Sable s’est réveillé et c’est d’où est venue la complication dans ce match. Durant ces deux dernières semaines, nous avons travaillé dur. Ce qui pourrait expliquer la petite fatigue physique observée en fin de match. »

Fiche technique

Panthère # Sable : 1-1

- Stade : Stade municipal de Bangangté
- Climat : Temps ensoleillé
- Public : Environ 2000
- Temps : 90+3

- Buteurs :

  • Panthère : Kenmoe 14e
  • Sable : Yimga 44e

- Avertissements

  • Sable : Lobe Pongo ; Ateme et Nshom
  • Panthère : Mvom Steve

Équipes

Panthère du Ndé

- Panthère : 1 Mamadou Bouba ; 23 Mendouga ; 12 Pahane ; 20 Njoussou ; 18 Nkwenti ; 6 Sibamdze ; 28 Kom puis 21 Pendong ; 10 Woukoue puis 32 Nformi ; 11 Kologni puis 17 Takang ; 19 Mvom ; 25 Kenmoe. Remplaçants : 33 Njiotcho ; 15 Manga ; 2 Soule ; 22 Tchoumte. Entraîneur : Augustin Tchoupo.

Sable de Batié

- Sable : 22 Lobe Pongo ; 29 Ndouma Jacques puis 24 Amougou Jean ; 25 Njoh René puis 31 Nokam Kuate ; 9 Massoua Mboumoua ; 28 Bohe Nyatchou ; 15 Yimga Carlos ; 4 Mbiaya ; 7 Boyom ; 11 Ateme puis 23 Ouéga ; 2 Nshom ; 5 Baba Basile. Remplaçants : 16 Ngande Kouebou ; 30 Nguangue Yanick ; 21 Kingue Peck Pecke ; 18 Ahmed Sani. Entraîneur : Jean Spliant Youdom.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches