Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Football National

Interpoules 2005 : L’heure du bilan

Le retour de Fédéral ’’Il est l’heure’’

Camfoot.com

En battant Mount Cameroon de Buea par la plus
petite des marges, ’’il est l’heure’’ rejoint l’élite
après 17 ans passés dans l’enfer de la deuxième
division. Impôts de Yaoundé est l’autre équipe qui
évoluera la saison prochaine en première division elle
a dominé la poule B basée à Buea. Mount Cameroon de
Buea et Union de Douala qui évoluaient déjà en
première division l’année dernière ont pu sauver leurs
places au sein de l’élite.

Le 13 décembre 2005
commentaires

Le rideau a été donc tiré sur le 32e tournoi
interpoules disputé cette année à Douala et à Buea. En
attendant les homologations, le tableau des qualifiés
affiche complet. Dans la poule de Buea, Union de
Douala et Impôts de Yaoundé avec respectivement 10
points et 11 points ont obtenu leur ticket pour
l’élite. Au Molyko de Buea, As Douala IIe échoue avec
dix points à cause du goal average particulier avec
l’Union de Douala. En fait, l’Union de Douala avait
battu à la première journée As Douala IIe (1-0). Union
sportive d’Abong-Mbang, les ’’Américains de l’Est’’
tombeur de l’Union de Douala à la troisième journée a
suscité beaucoup d’estime, malheureusement le
représentant de la province du soleil levant est passé
à côté de la plaque en perdant les deux derniers
matchs, contre Impôts de Yaoundé à la quatrième
journée et contre As Douala IIe à l’ultime journée.
Par contre, la plus grosse déception du stade Molyko
est venue de Fc Pilote de Garoua, le porte-étendard de
la province du nord était considéré au départ comme
l’un des favoris de cette poule.

Soné Kallé Masue de Kumba Lakers, meilleur buteur du tournoi avec 6 buts

Les statistiques de la poule de Buea signalent pour 15 rencontres
disputées, 12 victoires, 3 nuls pour 28 buts marqués.
La moyenne de but est de 1,8 au Molyko. La fiche
disciplinaire affiche 48 cartons jaunes et 4 cartons
rouges. Nouazi Emmanuel de Union de Douala, Obi
Ramanius et Ossah tous d’Impôts de Yaoundé sont en
tête des buteurs de cette poule avec chacun, deux
réalisations.

La poule A de Douala signale 12
victoires et trois nuls. 41 buts marqués pour une
moyenne de 2,73 buts par match. La poule de Douala est
donc de loin la plus prolifique. Côté discipline, 54
cartons et un carton rouge ont été brandis. Le meneur
de jeu de Kumba Lakers, Soné Kallé Masue avec six buts
est le meilleur buteur de la poule A et par ailleurs,
la meilleure gâchette du tournoi. Il succède à Denis
Artur Mboudgui Dourandi, meilleur buteur de la 31e
édition du tournoi interpoules avec 7 buts. Soné Kallé
en plus de ses qualités de buteur était dépositaire du
jeu de Kumba Lakers. Malheureusement pour le
représentant du Sud-Ouest, neuf points n’ont pas
suffit pour accéder en première division. A 23 ans
Soné Kallé Masue a déjà arboré les couleurs de
plusieurs équipes notamment, victoria United, vitesse
Arnnen en Hollande, Sarking en Israelien. Il est
revenu au pays pour donner un coup de main à Kumba
Lakers.

Le Prince Seidou Njoya (lunettes), Président de Fédéral du Noun
Le responsable des compétitions internationales à la Fecafoot, qui a récemment pris la tête de l’équipe de Foumban, n’aura pas le temps de fêter la montée de son équipe ; il faut tout bâtir pour éviter les mauvaises surprises en D1.

Le verdict de la poule de Douala est donc sans
surprise dès l’entame de la compétition Mount Cameroon
a affiché ses ambitions de conserver sa place au sein
de l’élite. Les trois premières sorties des Lavas Boys
se sont soldées par des victoires, ensuite un nul,
puis une défaite à la dernière journée devant Fédéral
du Noun. Avec dix points, l’équipe de Calvin Fouinding
termine à la deuxième position dernière Fédéral du
Noun. Parlant justement de Fédéral, c’est la surprise
de cette compétition, qualifié dans la province de
l’Ouest suite au litige entre Lac Baleng et Bandia Fc,
l’équipe du Noun a démarré les interpoules par une
défaite à la première journée face à Danay de Yagoua.
Jusqu’à la fin de la compétition, l’équipe de l’Ouest
poussée par son public ne va plus perdre de match. Les
poulains du président Seidou Njoya oublient ainsi 17
années passées dans l’enfer de la deuxième division.
La grande déception de ce groupe vient du côté de Yong
Sports Academy de Bamenda. Avec sa constellation de
Stars (Mevengué Vital, She Samson, Jean Calvin Batang)
et malgré un début tonitruant (victoire, 4 à zéro face
à Renaissance). Les poulains du président Francis Yong
n’accéderont pas en première division. Pour la
deuxième fois, cette équipe échoue aux interpoules.

Un mot sur les hommes en noir permet de dire
que le niveau de l’arbitrage a été très moyen tout au
long de cette compétition pour la montée en division
d’élite. Neuf arbitres, pourtant parmi les meilleurs
du pays ont été suspendus sans raison véritable par la
commission centrale d’arbitrage (CCA) que dirige Tombi
A Roko Sidiki. Jean René Atangana Mballa, premier
vice-président de la Fécafoot est d’ailleurs monté sur
les antennes pour remettre en cause cette suspension
d’arbitres qui selon lui n’incombe pas la CCA.

Le président Francis Yong de YOSA de Bamenda
Le président malheureux de Yong Sports Academy de Bamenda, qui manque encore la montée en D1 malgré les efforts financiers investis.

Côté
organisation, il faut signaler qu’à Buea, prince Ndoki
Muketé Essoka a réussi le pari de l’organisation. Pour
la première fois qu’il reçoit l’onction de Iya
Mohammed pour organiser cette compétition, il a mis
les petits plats dans les grands pour la réussite de
l’évènement au Molyko Stadium de Buea. A Douala,
malgré une entame perturbée par les frictions entre
David Mayebi et les responsables de la ligue
provinciale du Littoral, la compétition s’est déroulée
tant bien que mal dans la poule A de Douala. La
pelouse du stade omnisports de Bépanda a été le
principal adversaire des six équipes de la poule A.
Bosselé par endroit, il est vraiment difficile de
développer le jeu sur la pelouse de la cuvette de
Bépanda.

Le rideau est donc tiré sur la 32e édition du
tournoi interpoules, reste maintenant aux promus de se
donner les moyens pour assurer un long séjour au sein
de l’élite.

Guy Nsigué


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 13 décembre 2005 à 16:09, par Sylvestre Kongne En réponse à : > Interpoules 2005 : L’heure du bilan

    bravo aux heureux elus ! malheureusement qu’il n’ya pas eu barrages entre les deux poules pour que les elus soient vraiment les tenants. bravo surtout à la province de l"ouest qui etait representée à un bas niveau(federal n’etant que le 3e du championnat provincial).

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon