Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Gestion de la Ligue : une guerre sans fin

Les activités des championnats de football professionnel au Cameroun peinent à être lancées, faute à une guerre perpétuelle que se livrent depuis des lustres les acteurs du milieu, les présidents de club, au management de la Ligue. Installé depuis les tous débuts par ce qui convient d’appeler « la présidence », Pierre Semengue, Général en deuxième section, continue à régner en maître absolu. Les présidents de club souhaitent décider du destin de leur championnat et estiment que c’est à eux de gérer leurs affaires.

Le 22 janvier 2019
commentaires

Face aux menaces de boycott du début des activités qui doivent prendre leur envol ce samedi 26 janvier 2019, le président de la Ligue se scandalise du fait que le syndicat des clubs de l’élite en soient arrivés là. Selon lui, « le Syndicat des clubs d’élite du Cameroun est illégal et ses décisions sont illégales ».

Au micro de la CRTV, Pierre Semengue explique : "le Syndicat en question est-il un syndicat officiel ? A ma connaissance non. Ce syndicat n’a été approuvé ni par le ministère du travail ni par le ministère de l’administration territoriale. Donc il est illégal. Et ses décisions sont donc illégales.

La convocation des assemblées générales de la Ligue est réglée par les articles 27, 28 et 29 de nos statuts. Je ne comprends pas que des gens intelligents et même de haut niveau ne lisent même pas les textes. Est-ce que les textes le permettent ? Non. L’assemblée générale ordinaire est convoquée oar le conseil d’administration. Et il y a un certain nombre de préalables pour cela. Et la Ligue de par ses statuts a jusqu’au mois d’Avril pour convoquer une assemblée générale. Nous sommes en janvier et l’Assemblée générale a été convoquée le 20 Février. Nous sommes dans les délais. L’Assemblée générale extraordinaire quand à elle ne peut-etre convoquée que par le président ou les deux tiers des membres du conseil d’administration. Or le président ne l’a pas composé, les deux tiers du conseil d’administration ne l’ont pas convoquée. Alors sur quoi ils se basent pour demander la convocation de l’assemblée générale ? "


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches