Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Faustin Domkeu et New Stars abandonnent les joueurs à Yaoundé

Avec Press-Sport.com

Un des faits marquants de la seizième journée de Ligue 1 a été le retour de l’autobus du club Union Sportive à Douala sans plusieurs de ses joueurs après la défaite contre Tonnerre Kalara Club. C’est qu’un montant de 900 000 FCFA qui représente les primes de victoire avaient été offert aux joueurs avant la rencontre, soit le double des primes normales pour les motiver à remporter ce match crucial pour eux. On parle d’un club qui n’a pas payé le salaire de ses joueurs depuis belle lurette.

Le 23 avril 2019
commentaires

Après la défaite, les dirigeants ont donc souhaité récupéré ce montant puisque le résultat n’a pas été celui attendu. Si quelques joueurs ont accepté retourner la somme, plusieurs ont refusé et auraient été empêché de prendre place dans l’autobus. Ils ont donc été abandonnés à Yaoundé et l’autobus a pris le chemin de la capitale économique.

Face à la polémique, Faustin Domkeu, par ailleurs Vice-Président de la Ligue de Football s’est exprimé au micro de RSI pour donner sa version des faits.

« Nous avons travaillé toute la semaine pour mieux préparer le match contre le TKC, nous avons arrêté toute une stratégie pas seulement financière C’était un match à 9 points parce que si nous battions le TKC nous serions à 19 points et il serait derrière nous. Donc à match exceptionnel, mesures exceptionnelles. Le volet qui vous intéresse au delà des autres volets, c’est la motivation. Jusqu’à jeudi, nous avions arrêté deux options, soit payer leurs salaires du mois qui étaient en attente ou alors dégager ce qu’on a appelé prime spéciale. Nous avons donc opté pour le deuxième choix en doublant la prime de match soit 50000 FCFA au lieu de 25000 comme prévu dans le contrat. Vendredi, nous sommes partis de Douala à 7h au lieu de 10h comme il est de coutume pour qu’ils récupèrent mieux. Suite à un empêchement, j’ai demandé au directeur général de leur remettre cette prime d’un montant de 900.000 FCFA. Au lieu de le remettre à un entraîneur, nous avons juger de le remettre au capitaine dans le bus devant toute l’équipe constituée d’une délégation de 30 personnes, prime qui devait être partagée après le match en cas de victoire. » A t’il réagi d’entrée de jeu avant de revenir sur les circonstances du scandale en question. « New Stars n’a pas abandonné les joueurs. Je vais démontrer le comportement du capitaine qui n’est pas approprié au ce qu’on aurait souhaité. Non seulement il a floué les dirigeants, mais aussi certains de ses coéquipiers. Dans l’ensemble nous n’avons pas fait un mauvais match, nous avons joué à 10 pendant 30 minutes, et j’ai d’ailleurs encouragé après le match un joueur Olie qui était indexé comme indiscipliné parce qu’il avait fait un grand match. J’ai été surpris de voir le joueur Tchoffo qui a écopé d’un carton rouge tout souriant malgré la défaite et cela a attiré mon attention et le très haut m’a donné l’inspiration de demander où se trouvait l’enveloppe de 900.000 FCFA. J’ instruis donc au directeur général de demander au capitaine de retourner l’argent. J’aurai pu demander cela à Douala mais comme il y avait 5 joueurs qui avaient des permissions de rester à Yaoundé pour passer les fêtes en famille, en plus de Medjo et Kybiem qui devaient rester pour entrer en stage avec les U23, je demande donc l’enveloppe pour les motiver et éviter les transactions qui auraient pris des frais supplémentaires si j’étais revenu sur Douala avant de le leur demander d’envoyer. Malheureusement l’enveloppe n’est jamais revenue. D’ailleurs nous sommes tous dans le bus, sauf ceux qui doivent rester sur Yaoundé. Revenu d’une interview, je me rends compte qu’il y a certains joueurs qui ne sont pas dans le bus, notamment ceux qui devraient rester à Yaoundé, en plus d’Ebogo qui a improvisé une demande de permission. À ce moment, j’insiste que l’enveloppe soit restituée et c’est là où j’apprends que le capitaine a déclaré avoir distribué l’argent à ses coéquipiers longtemps avant le match. Interpellé, il se rend compte de la gravité de son acte et demande à ses coéquipiers de rembourser. Je réunis le staff pour qu’on trouve une solution et nous décidons de régler le problème immédiatement au lieu de retourner sur Douala avant de gérer. Avec insistance, nous avons demandé le remboursement et 5 ou 6 joueurs se sont exécutés. Certains joueurs n’avaient pas encore touché cet argent qui était encore chez le capitaine. Ces joueurs qui ont refusé de toucher cet argent avant d’avoir disputé le match. Nous les appelons les héros de l’histoire. 8 joueurs qui devaient rentrer à Douala parce qu’ils avaient 50.000 décident de ne pas remettre l’argent et de ne pas rentrer avec l’équipe. Ils ne sont jamais venus vers le bus pour voir si on va leur refuser l’accès. Le ton ferme utilisé n’était qu’un moyen de pression. »


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches