Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Championnat
  • Canon de Yaoundé : Tout juste élu, la contestation monte contre le nouveau (...)

Canon de Yaoundé : Tout juste élu, la contestation monte contre le nouveau PCA, Pierre Womé Nlend

Il y a tout juste quelques jours, le Canon Sportif de Yaoundé a tenu son assemblée générale à la suite de laquelle un ancien joueur, ancien international, double vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations sur les cinq que compte le Cameroun a été porté au poste suprême, celui de Président du Conseil d’Administration. Plusieurs anciens joueurs du club ont aussi été élu dans le directoire. Installé par Emmanuel Mvé jusque là le patron du Conseil des Sages, on espérait alors, que tout était beau dans le meilleur des mondes. C’était en oubliant qu’il s’agit bien du Canon de Yaoundé.

Le 3 janvier 2019
commentaires

Cette assemblée générale, qui s’était tenue le 26 décembre 2018, va faire des gorges chaudes et dès le 31, une communication du comité des sages va annoncer la suspension de Emmanuel Mve et Châtelain Kono de toutes activités liées à la vie du club. On les accuse d’avoir violé plusieurs des textes fondateurs du club, les articles 10, 13, 16 et 17 des statuts. Toutes les résolutions de l’Assemblée Générale du 26 décembre 2018 se voient ainsi rejetés puisque selon l’article 13, c’est au Conseil des Sages de présider les assemblées générales.

La bérézina est désormais de retour au sein du club de Nkoldongo.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 4 janvier à 10:16, par DannyDan En réponse à : Canon de Yaoundé : Tout juste élu, la contestation monte contre le nouveau PCA, Pierre Womé Nlend

    je pense que ces conseils de sages sont le cancer qui tue le foot local au Cameroun. Je comprends bien que souvent ces « parrains » sont ceux qui financent le club, mais la plupart du temps, chacun le fait pour son interet personel avant celle du club.

    C’est pourquoi qund un club pro vient acheter un joueur on voit tous ces vautours tourner autour de l’argent. C’est eux les premier coupable quand on regarde bien qui freinent la professionalisation des clubs locaux.

    Je me rappelle un article sur le feux patriarche (son nom m’echappe) qui avait dit que le Canon n’avait ps besoin d’etre converti en SAOS avec un compte en banque et tout car il avait toujours fonctionnE sans cela. Vraiment j’etais sans voix.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches