Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Bertin Ebwelle : « il faut viser loin, rêver grand... »

Il a manqué à Coton Sport de Garoua un coach avec un véritable projet de jeu depuis l’année de sa finale de la Ligue des Champions Africaine en 2008. Le club du septentrion était tombé au dernier rang de la marche, devant un Al Ahly impérial. Le Cameroun avait découvert une équipe composée à majorité de jeunes joueurs aux dents longues. De cette cuvée, plusieurs ont tenté des aventures professionnelles, et les retours en termes financiers ont permis au club de construire son centre d’entraînement ultra moderne.

Le 22 octobre 2018
commentaires

Fernand Sadou, le président du CA du club, aimerait faire revivre cette histoire si porteuse. Ayant eu le nez creux avec le recrutement puis le transfert de Marius Mouandjilmandi, il a refait le même trajet du Tchad pour renouveler son stock de purs talents. Il y a ramené deux purs sangs. Il ne s’est pas arrêté à ce niveau. Pour aller loin en Champions League, il faut avoir des marqueurs de race. De concert avec son coach, l’ex Lion Indomptable Bertin Ebwellé, il a revampé tout son secteur offensif.

C’est une concurrence saine que le coach va imposer dans ce secteur. Et il n’est pas né de la première pluie pour reconnaître le talent, lui qui a été parmi les précurseurs des exploits des Lions Indomptables.

Il est certes conscient du travail qu’il y a à faire pour mouler tout ce beau monde dans son projet de jeu et l’exprime très clairement : « il faut viser loin, rêver grand. Ça peut directement fonctionner comme ça peut aussi prendre du temps, mais nous travaillons pour obtenir les meilleurs résultats dans les plus brefs délais… Nous allons devoir composer avec tout le groupe »

Et pourquoi c’est un coach avec de la poigne ? Il a été joueur, il a gagné en tant que coach, il a joué des coupes d’Afrique des Nations et des Coupes du Monde. Et les émotions de ses poulains ? « je ne gère pas les anciens statuts des joueurs ; le plus important pour les nouveaux comme pour les anciens c’est l’équipe et la discipline du groupe… Tout le monde devra se conformer à cela. »

Voilà qui est dit.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 octobre à 18:16, par Johnny En réponse à : Bertin Ebwelle : « il faut viser loin, rêver grand... »

    Dear small lion, if You please just tell me if Paul ATANGA NJI, MAFANY MUSONGE, Philemon YANG and others whom I’ve not listed, are « francophones » ! I totally disagree whit those who want to turn the so called « Anglophone Crisis » into a fight between English Speaking born and French Speaking born Cameroonians.

    You should rather seek the support and sympathy from the populations from the other Regions as, road infrastructures, hospitals, schools, and other facilities are lacking accross the whole Country. I’m not quite sure, the students who cannot attend school in North West and South West Regions really do share the same view with You.

    Let’s discuss about Football and leave politics aside.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre à 20:07, par small lion En réponse à : Bertin Ebwelle : « il faut viser loin, rêver grand... »

    Le Cameroun aura finalement une femme au pouvoir en 2025 : Brenda Biya kiakiakiakia

    What a useless people !!! If there were ever any doubt that Anglophones are different from Francophones then the aftermath of this charade has confirmed it !!

    Ambazonia must be free by all means !!

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches