Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Stade d’Olembé : la transition aura duré éternellement

Avec Cameroon-Tribune

Les choses sérieuses semblent avoir repris sur les chantiers du Stade d’Olembé qui va porter le nom du Chef d’État, Paul Biya. Il faut dire que la nervosité était palpable et les autorités s’inquiétaient du fait que tout cela prenait bien de temps. Mais la réalité est qu’il faut du temps à tout entrepreneur pour comprendre les travaux entrepris par quelqu’un d’autre avant de pleinement se mobiliser. Dans le cas présent, Gruppo Piccini a pratiquement refusé tout transfert de savoir. Magil se devait donc de s’y atteler tout seul.

Le 6 mars 2020
commentaires

Effectivement cela a pris du temps, et cela peut coûter cher d’autant plus que des travaux auparavant bien avancés ont dûs être repris ou démolis. C’est probablement le cas des canalisations du terrain, bien amorcées par Piccini.

Ce mercredi, lors de l’inspection du stade conduite par le ministre des Sports, l’on a constaté que les travaux ont effectivement repris. On parle même que le gazon devrait être planté au mois d’Avril.

Annoncé en fuite depuis quelque temps, Franck Mathière, vice-président en charge des opérations internationales à l’entreprise canadienne Magil était bel et bien présent hier sur le chantier du stade d’Olembe. C’est lui qui a conduit la visite d’inspection du ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi. Après l’audit des infrastructures sportives en construction, l’évaluation des différentes nécessités et la recherche des solutions, l’entreprise Magil est dans la phase opérationnelle de son plan de travail.

Au niveau du stade principal

Les travaux de drainage de l’aire de jeu se poursuivent. Les différentes canalisations ont été totalement recouvertes de gravier et de sable sur les trois quarts de la surface. Une fois le sable convenablement réparti va s’enchaîner l’ensemencement du gazon prévu pour le courant du mois d’avril. Une pelouse dont les semences vont arriver des Etats-Unis dans les prochains jours par fret aérien.

Des experts italiens ont rejoint cette semaine les 900 ouvriers camerounais et 22 expatriés présents sur le site. Des transalpins qui vont mener à terme les opérations liées à la charpente métallique sur lesquels vont reposer les panneaux décoratifs de l’enveloppe de la future enceinte de 60 000 places couvertes. Au niveau de la tribune ouest, une rangée de sièges endommagés a été retirée. Juste en-dessous, les travaux de finition sont en cours dans les vestiaires. Il s’agit notamment des opérations de plomberie et de carrelage.

Au niveau des terrains d’entraînement

L’acoustique dans les deux terrains d’entraînement est rythmée par les bruits des scies électriques à métaux et des excavatrices. Sur place, on peut voir les mats d’éclairage en cours de montage. Ils seront dressés dans les prochaines semaines. Les façades extérieures des tribunes des deux terrains ont reçu une couche de peinture rouge le terrain B et jaune sur le terrain A. Il est actuellement apporté à la charpente de la tribune de cette dernière, des réparations mineures à l’aide d’une nacelle élévatrice. Sur l’aire de jeu, on procède au décapage de la couche de sable jugée de mauvaise qualité après analyse. Du sable de carrière qui sera remplacé par du sable de rivière avant de procéder à l’ensemencement. Une situation que ne connaît pas l’aire de jeu du terrain A. Son gazon quelque peu défraîchi reçoit des boutures du stade de la Réunification pour retrouver intégralement sa verte couleur.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches