Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Sextape : les dessous de « l’affaire » Enganamouit

La polémique enfle depuis la fuite de vidéos à caractère sexuel concernant l’ancienne buteuse de l’équipe nationale de football féminin du Cameroun vendredi.

Le 6 novembre 2021
commentaires

Gaëlle Enganamouit vit des moments difficiles. La nudité de l’ancienne buteuse vedette des Lionnes indomptables est exposée sur les réseaux sociaux. Des vidéos à caractère sexuel la concernant ont en effet fuité sur Internet vendredi. Moins de 24 heures seulement après que la détentrice du Ballon d’or africain de football féminin 2015 a annoncé sa démission de son poste de Team manager de l’équipe nationale du Cameroun.

« L’enfant des rails » déraille (?)

Si officiellement celle qui se fait appeler « l’enfant des rails » justifie sa décision par les désaccords avec le président sortant de la Fécafoot Seidou Mbombo Njoya, des voix renseignées trouvent les raisons de sa démission ailleurs. Certains pensent qu’elle avait pour but d’atténuer l’ouragan qui allait suivre la fuite de ses « nudes ». D’autres croient savoir que Gaëlle aurait simplement anticipé sur son limogeage programmé. Des sources introduites affirment en effet qu’une réunion de crise s’est tenue entre les membres du staff des Lionnes et le président de la Fécafoot quelques heures avant sa démission au quartier Tsinga.

L’on aurait parlé de son absence à la réunion technique du match Cameroun – RCA et qui lui a d’ailleurs valu une demande d’explications. Mais aussi de sa prétendue ingérence dans les aspects techniques de la gestion de l’équipe et l’affaire desdites sextapes. C’est au cours de cette rencontre que l’idée de la limoger aurait émergé. Gaëlle Enganamouit l’avoue : « vous avez organisé une réunion du staff technique de l’équipe pour une fois de plus me mettre en garde de ce que vous servirez dans les prochains jours  », a-t-elle écrit à Seidou Mbombo Njoya.

Seulement, les dessous de l’affaire ne s’arrêtent pas là. Une fois les vidéos à caractère sexuel mettant en scène Enganamouit et une autre jeune fille exposées sur les réseaux sociaux, les affidés de l’ancienne joueuse ont tout de suite conclu à une cabale contre la « protégée de Samuel Eto’o ». Notamment en raison du « timing » entre la publication de la lettre de démission et celle des vidéos. Certains estiment qu’elle serait une victime collatérale de la bataille que se livrent Eto’o et Seidou Mbombo Njoya pour le contrôle de la Fécafoot. D’aucuns ont même soupçonné le deuxième cité comme étant la « main noire » qui serait à l’origine du scandale. Avant de se raviser, lorsque cette fois, un fichier audio attribué à la jeune fille que l’on voit dans les vidéos avec l’ex internationale a été publié sur Youtube.

Dans cet élément sonore, l’on entend une fille se faisant passer pour l’ancienne petite amie de l’ex Lionne indomptable, exposer ce qui semblerait être à l’origine de la crise. Camfoot ne peut malheureusement pas rassurer sur l’authenticité de la voix du personnage qui s’exprime ni de la véracité de l’histoire qu’elle raconte. Mais à première vue, il s’agirait d’une scène de ménage qui aurait viré au chantage et autres menaces.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches