Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Paul Nlend, premier capitaine de l’équipe nationale sous la dénomination Lions (...)

Paul Nlend, premier capitaine de l’équipe nationale sous la dénomination Lions Indomptables, a fêté ses 70 ans

Lorsque le Cameroun organise en 1972 sa première et jusqu’ici première compétition finale de la Coupe d’Afrique des Nations, le pays s’est entièrement mobilisé pour remporter le trophée. Aux joueurs archi-talentueux de cette génération qui évoluaient au Cameroun s’est greffé un discours devant mener au sacre final. Après la défaite crève-cœur contre le Mali, un nettoyage a été décidé en équipe nationale, porté par le ministre des Sports, Tonye Mbog.

Le 8 juin 2020
commentaires

Pour marquer la coupure, une dénomination a été choisie pour les équipes nationales du pays.

C’est l’historien du football camerounais. Dr Claude Kana, qui a rappelé il y a quelques jours cette marque importante pour l’ancien et premier capitaine sous la dénomination actuelle..

Puis Jules Denis Onana, défenseur central de l’épopée de 1990 lui a rendu hommage :

"En ce jour d’anniversaire de l’un des plus grands défenseurs de l’équipe du #Cameroun,, le CALIF par la voix de son président @EbwelleBertin remercie tous ceux qui ont eu un mot, une prière pour le #Capitaine #Indomptable le grand #Libero @Nlend Paul .
70 bougies pour ce footballeur légendaire..
Merci à tous pour les souvenirs évoqués.

La grande famille du Football camerounais a célébré l’un des siens.
Bonne Santé à toi #Legende du Football Camerounais.. « Puis ce fut au tour de Emmanuel Ellé Ntonga d’y aller de son hommage pour le moins appuyé : »Merci à Jules Denis Onana avec qui j’ai tant disputé des trophées sur les terrains de foot du cosaso, de me donner l’occasion de souhaiter un joyeux anniversaire à mon idole le Capitaine émérite du TONNERRE KALARA CLUB. Le libéro émérite DES LIONS INDOMPTABLES le numéro 5 mr NLEND PAUL. Généreux dans l’effort, athlète aux allures de judoka dans la catégorie des poids lourds, le N°5 se distinguait d’abord par la maîtrise des airs. C’était un spécialiste de la défense aérienne. La panoblie de ses oeuvres n’avaient d’égale que sa créativité : jeux de têtes défensives, retournées acrobatiques sous tous les angles etc. Venons en au corps à corps : ceux qui ont eu le dessus sur lui comme attaquants ont eu une chance de le prendre en défaut. En fait cela était tout simplement impossible. Et en allant le provoquer vous étiez à tout moment exposé à un tacle foudroyant dont il avait le secret. Dans un deux temps électrique, envoyait le cuir hors de votre champs sans d’ailleurs souvent attenter à votre personne. NLEND PAUL parfois jouait avant-centre et il excellait à ce poste à l’occasion de matchs de moindre importance. Il tirait son épingle du jeu comme un attaquant de pointe peut le faire. J’aurais encore beaucoup à dire sur mon capitaine préféré. C’était un véritable organisateur et animateur de toute une défense. Toujours courtois, mais autoritaire et charismatique. Au vrai, Claude Kana cette génération aura souffert des combines des dirigeants de la fécafoot de époque-mauvaise organisation, détournements de fonds publics etc, bref les tares connues-Je pense que leurs contemporains : NDOGA, ETEME TOSTAO, LEA EYOUM CHARLES, BEKOMBO FRANCOIS, NDONGO PAUL GASTON(Mr Football), MVE EMMANUEL(maître penseur), AKONO JEAN PAUL(Magnuson) et tous les autres ont donné au football camerounais une crédibilité à nulle autre pareille. On me parlait souvent du Kaiser, l’excellent BECKENBAUER ; Mais à mon avis NLEND PAUL dépasse largement ce calibre. Claude Kana les images existent quelque part. Un jour nos les reverrons je l’espère. JOYEUX ANNIVERSAIRE NLEND mon capitaine..."


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches