Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire (...)

Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

Avec Quotidien Le Jour

Les joueurs de vingt quatre clubs des championnats de football professionnel du Cameroun n’ont touché aucun salaire depuis plus de 24 mois pour certains. Réuni en début de semaine avec tous les décideurs du football pour trouver une solution à cet imbroglio suite à l’ultimatum de la FIFA, le président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya, et la majorité de ses pairs, ont vertement critiqué Gérémi Njitap et le SYNAFOC d’avoir saisi les instances internationales.

Le 27 février 2019
commentaires

Et c’est à peine qu’il n’a pas été accusé de ternir la reputation du Cameroun.

Le quotidien Le Jour a interrogé Mr Seidou Mbombo Njoya pour avoir sa réflexion autour de cette humiliation :

Que retenir de cette réunion ayant regroupé les parties au sujet des salaires et primes impayés des joueurs du championnat professionnel ?

C’est dommage qu’on en arrive là. Malheureusement, quelques participants l’ont fait remarquer, cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières. Elle devait rester une affaire camerounaise. Mais la SYNAFOC, à travers sa tutelle a pu saisir les instances internationales. Comme cela est arrivé, nous ne pouvons que réagir et on va le faire très rapidement. Nous sommes une instance faitière nous devons veiller au bien être des acteurs du football à la commission du football en général, ceux qui vivent du football doivent être protégés.

Avez-vous déjà pensé à une solution à ce problème ?

Nous avons évoqué les questions d’avenir et à ce propos ceux qui transpirent dans nos programmes, c’est l’adoption très rapide du système d’octroi de licence qui a été mis en place par la FIFA et la CAF et qui doit être implémenté progressivement dans les associations, dans les pays membres de la FIFA. Nous pensons vraiment que l’adoption de ce système permettra aux acteurs de respecter les engagements. Les clubs qui se disent professionnels doivent respecter les engagements qui sont pris dans le cahier des charges qu’ils ont signé avec les fédérations, avec la ligue qui gère le championnat. Ce championnat est bancal, mais avec notre détermination nous allons tout faire pour que la saison prochaine nous ayons un championnat mieux organisé, digne de ce nom.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 28 février à 08:29, par predator drone En réponse à : Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

    GRAND merci Gérémi Njitap que dieu te protège. voila donc le Cameroun on dénonce des fait juste pas possible et des personne se permettent de dire que non c’est pas bon ! mais ou est GILBERT BAONGLA vous attendez quoi ? pour finir avec tous ses VAMPIRE !! merde ont ne peut plus supporté ses usurpateur de fils de PUTE ! le BABOUIN AUX CUL ROUGE, MBOMBO BONOBO qu’ont viens de nommer meme pas 2ans ont voit déjà l’état d’esprit ! ouai ouais ouai Cameroun après ont va diffamé que c’est BIYA, voila BIYA qui pose des stade donc il doit aussi payer les joueur ? je commence vraiment a me poser des sérieuse question, je crois que pour plus d’ordre après BIYA un homme en tenue serais mieux pour cette république Bananière . soyons un peut lucide et honnète !! comment les gars peuvent jouer aux DAMBAA n’djooh qu’elle honte CAMEROUN ! j’exhorte le GOUVERNEMENT a mettre en place un grand plan d’urgence pour la création de plusieurs PRISON !!

    • Le 2 mars à 19:56, par stephane En réponse à : Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

      Je suis du même avis que ceux qui m’ont précédé dans leurs commentaires.
      Ça c’est vraiment de la pure exploitation de l’homme par l’homme. Il faut voir ces jeunes après les entraînements même à manger ils n’en ont pas . Obliger d’aller se battre aux beignets ha haricot tapioca etc.... quelle récupération !!!!
      Ils jouent avec les vies de ces jeunes et eux ils se font de l’argent derrière eux.
      Tout ça doit finir. Mbombo Njoya dit que l’affaire n’aurait jamais dû traverser de ffrontière ? Que tu allais faire quoi ? Tu es dans cette maison depuis et tu sais que ça se passe toujours comme ça.
      Merci Geremi merci merci.
      Ce pays doit changer même avec le fouet
      Comme quelqu’un l’a dit plus haut est ce que vous même vous accepter travailler sans salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 12:46, par Johnny En réponse à : Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

    Il était où Mr MBOMBO NJOYA lorsque les Clubs faisaient 24 Mois sans payer leurs joueurs ??? Je ne peux pas lui reprocher le passif, mais il me semble que si une solution avait été trouvée localement et à l’amiable, le SYNAFOC n’aurait jamais porté l’affaire plus Haut.

    Nous au Cameroun on aime les bras de fer, mais dès qu’on se rend compte que l’adversaire peut nous terrasser on redevient subitement diplomates genre : « Mon frère il fallait me dire que tu es le fils du patron non ? », ou alors « Mbom pourquoi on voulait même se tuer ici là, tout peut s’arranger entre frères !!! ».

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 09:50, par Moschee En réponse à : Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

    Ce que Géremi a fait n’est qu’à encourager. Ils le critiquent pourquoi ? Je me demande comment des individus comme ce Monsieur et ses acolytes peuvent supporter le non-paiement des salaires des joueurs du championnat national. Est-ce qu’ils peuvent eux-même accepter de travailler sans salaires ? Quelle idiotie font preuve ces gens ? Comme quelqu’un le disait plus haut, il faudrait emprisonner tous ces malades mentaux qui marchent en veste et cravates et nous pourrissent la vie avec des raisonnements hors du commun. Personne d’entre eux est capable de prendre ses responsabilités. Bande d’incapables. Ah la mentalité Camerounaise est vraiment à renier ! Changer messieurs sinon vous serez déboutés mais alors très rapidement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:53, par Rasta En réponse à : Mbombo Njoya au sujet de l’affaire des salaires non payés : « cette affaire n’aurait jamais dû traverser les frontières »

    La réaction de Mbombo Njoya est tout simplement regrettable. Qui il est pour prétendre donner des leçons de patriotisme à quelqu’un comme Njitap ? Dont l’acte posé à clairement pour but de pousser les dirigeants du foot de ce pays à dorénavant ne faire que leur travail ? Mbombo Njoya oublie t-il que Njitap est Président d’un syndicat et qu’à ce titre son devoir premier c’est de préserver les intérêts de ses co-syndiqués ? Si Mbombo Njoya pense qu’il a été élu pour ne pas faire son travail, Njitap, lui a décidé de prendre le sien au sérieux. La ligue et la fecafoot ont été interpellés à ce sujet qu’est ce qu’ils ont faits ? Rien ! Aujourd’hui ils disent qu’il ne fallait pas que Njitap interpelle la FIFA, alors qu’on sait tous que dans ce pays, pour que les choses puissent avancer, il faut qu’il y ait une intervention de l’extérieur. L’action de Njitap est non seulement légitime, mais en plus et surtout, on attend que les anciens lions se prononcent pour montrer leur solidarité vis à vis de ce valeureux lion, qui après avoir rendu d’inestimables services sur le terrain a décidé de continuer de poser des actions décisives pour faire avancer le management du foot dans son pays. Grand merci, Njitap !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches