Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables : priorité au jeu offensif

A deux jours de sa première sortie en phase qualificative de la Coupe du monde 2022, l’entraîneur de l’équipe nationale du Cameroun étudie les options offensives.

Le 1er septembre 2021
commentaires

Les Lions Indomptables sont en cage. Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers préparent les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Les champions d’Afrique 2017 affrontent respectivement le Malawi à Yaoundé vendredi, et la Côte d’Ivoire à Abidjan trois jours plus tard. Si le Cameroun vise la victoire lors de ces deux sorties, Antonio Conceiçao sait que cela passera par ses attaquants.

Or, depuis qu’il a pris les commandes de l’encadrement technique, ses hommes ne marquent pas beaucoup. En tout cas, pas contre des adversaires de haute facture. Les Lions ont disputé 10 matchs et inscrit 9 buts sous l’ère Conceiçao, dont 6 réalisations lors d’une double confrontation avec le Mozambique. Le technicien portugais veut remédier à cela. C’est pourquoi ce mercredi, ses hommes ont eu droit à une séance d’entraînement spécifique au Complexe Multifonctionnel Mundi. «  Seuls 13 joueurs ont pris part à cette séance. Il s’agissait des attaquants, de deux gardiens de but et de quelques milieux de terrain », a informé le chargé de la communication de l’équipe. Même s’il ne donne pas d’autres détails, ça saute à l’œil que Conceiçao semble préoccupé par le manque d’efficacité de ses joueurs.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 3 septembre à 23:55, par Kouoh Ndemba Gaston En réponse à : Lions Indomptables : priorité au jeu offensif

    C’est un réel problème qu’il ne faut pas nier. Le football est un jeu où la victoire revient à celui qui marque de plus que l’adversaire. Or les Lions marquent très peu, ce qui a un effet sur leur aisance psychologique, leur capacité à prendre les matchs à leur compte et fragilise leurs ambitions. Cet atelier offensif permettra de travailler les automatismes entre joueurs offensifs, savoir qui fait quoi avec qui et à quel moment, sans se marcher sur les pieds et en ayant le même objectif, à savoir marquer à tout prix et à n’importe quel moment. C’est aussi utiliser les qualités individuelles de chacun pour se donner un avantage compétitif dans les moments nécessaires. je crois que ca va leur faire du bien. Et que surtout cela doit être un atelier permanent, répété, pour varier les angles, zones d’entrées et sorties, de transmissions et les solutions. Il est bien que les milieux y aient pris part. certainement les relanceurs et offensifs qui doivent savoir que faire du ballon, à qui le transmettre en option courte ou longue, dès qu’il est récupéré. D’ici la CAN cela devrait être un des baromètres de la capacité de cette attaque à aller percuter, faire les différences et marquer.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches