Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Formation : plus de 4000 jeunes frappent aux portes de l’Anafoot

Parmi ces jeunes joueurs âgés de 10 à 13 ans, seuls 300 (150 filles et 150 garçons) pourront intégrer les dix pôles régionaux de l’Académie Nationale de Football (Anafoot) du Cameroun.

Le 23 novembre 2021
commentaires

L’Académie Nationale de Football (Anafoot) du Cameroun recherche de nouveaux talents. Ces dernières semaines, le Centre de formation dirigé par Carl Enow Ngachu est à pied d’œuvre pour la détection des futurs pensionnaires de ses dix pôles régionaux. Près de 4500 footballeurs et footballeuses en herbe, âgés de 10 à 13 ans se sont enregistrés pour les tests organisés dans les dix régions du pays. Et 4132 ont effectivement participé aux exercices d’évaluation proposés par les experts de l’Académie.

Il était question apprend-on, d’évaluer le niveau de chaque joueur sur la base des qualités techniques, athlétiques, tactiques et psychologiques ; de constituer le procès-verbal des résultats obtenir sur le terrain après dépouillement et le mettre à la disposition de la Direction Générale ; et de publier les résultats après les délibérations. Ce processus permettra de doter chaque pôle d’une nouvelle cuvée d’au moins 30 pensionnaires (15 filles et 15 garçons) constituant l’élite régionale de leurs catégories (U13 prioritairement). L’Académie ambitionnant de recruter 300 jeunes talents au terme de ce processus de détection.

Les régions anglophones présentes

Ainsi donc, les statistiques publiées par l’Anafoot font état de ce que la région de l’Est est celle qui a le plus drainé de talents. Près de 1675 jeunes dont 545 filles et 1130 garçons ont en effet pris part aux tests de détection. De même, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie à une crise sociopolitique, n’ont pas été écartées. Les formateurs de ces deux pôles ont respectivement mobilisé 76 et 264 jeunes. Un motif de satisfaction pour le top management de l’Anafoot. « Nous sommes satisfait du déroulement de ces tests de détection. D’abord parce que nous avons eu près de 4500 jeunes au sein des dix régions. Et ensuite parce que les régions anglophones nous ont démontré qu’il y a de l’espoir de ce côté ; nous avons eu plus de 15 jeunes filles qui ont participé aux exercices proposés par nos experts », se réjoui Carl Enow Ngachu.

Six joueurs en route pour Boavista

Le directeur général de l’Anafoot rassure : au terme de leur formation, les futurs pensionnaires des dix pôles régionaux seront aptes à entamer leur carrière dans le football. La preuve ? Parmi les talents déjà formés, 6 gamins ont intégré la sélection nationale U17, 5 filles présélectionnées chez les U17 et 5 autres chez les U20. De plus, poursuit Carl Enow Ngachu « parmi nos enfants, il y en a qui ont rejoint Manchester City et d’autres, le Paris Saint-Germain. En outre, nous avons 6 joueurs de l’Académie chez les U17 qui s’apprêtent à aller faire les test à Boavista au Portugal. Nous sommes en train de tout préparer pour que ce voyage se déroule bien ».


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches