Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Football camerounais : se dirige t-on vers une paix des braves  (...)
Football camerounais : se dirige t-on vers une paix des braves ?

Depuis plusieurs années, le football camerounais se joue plus dans les tribunaux que sur le terrain. Le championnat 2021-2022 n’a toujours pas débuté. Pour la première fois depuis son instauration, la coupe du Cameroun ne s’est pas joué en 2021. Mais l’élection de Samuel Eto’o à la Fécafoot va peut-être relancer ce football qui patauge dans la boue depuis presqu’une dizaine d’années.

Le 1er janvier 2022
commentaires

Abdouraman Hamadou, celui qui a porté le plus les revendications des clubs devant les instances judiciaires avait vu en l’élection de l’ancien capitaine des Lions indomptables une ouverture pour en finir avec les tensions dans la famille du football.

Après avoir déclaré sur les ondes de STV qu’il souhaitait voir sous quel angle le successeur de Mbombo Njoya allait aborder les différents conflits, il s’était déclaré ouvert à la fin des hostilités.

Ils se sont certainement parlé. Et probablement que le Pichichi a mis Abdouraman en mission d’aller voir avec tout le monde et lui rapporter ce qu’il y avait lieu de faire.

Sur son compte Facebook, le multirecidiviste tombeur de la FIFA a expliqué ce qui l’a occupé ces derniers jours en ces termes :

Ces derniers jours, j’ai respectivement consulté les personnes suivantes :

  • les 44 membres légitimes de l’Assemblée Générale de la FECAFOOT qui ont contesté devant le TAS le récent processus électoral organisé au sein de la FECAFOOT ;
  • les membres de l’Exécutif de l’Association des Clubs de Football Amateur du Cameroun (ACFAC) ;
  • le Président du Comité Exécutif Provisoire de la FECAFOOT, Monsieur le Sénateur Albert Mbida ;
  • le Président de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC), le Général Pierre Semengue.

Au terme de ces différentes consultations, j’ai communiqué à mon ami et frère Samuel Eto’o les pistes évoquées pour sortir définitivement le football camerounais de cette longue crise qui dure depuis 10 ans.

La passe a donc été faite comme promis et il appartient désormais au « 9 » de jouer.

Nous gardons l’espoir de pouvoir trouver un terrain d’entente avant le coup d’envoi de la CAN qui sera donné le 9 janvier prochain.

On attend donc la réaction de Samuel Eto’o Fils.


ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches