Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

FIFA : Abdouraman va en guerre contre Gianni Infantino

Le président de l’Etoile Filante de Garoua a saisi le Conseil et les fédérations affiliées à la FIFA pour dénoncer les agissements du patron du football mondial, l’Italien Gianni Infantino.

Le 19 novembre 2021
commentaires

« Dénonciation des agissements du président de la FIFA  ». C’est l’objet de la correspondance signée le 16 novembre dernier par Abdouraman Hamadou et dont newsducamer.com affirme avoir eu copie. Les destinataires du président de l’Etoile Filante de Garoua ? Les fédérations affiliées à la Fédération internationale de football association (FIFA) et le Conseil de l’instance du football mondial.

S’il leur écrit, c’est pour attirer leur attention sur les prérogatives et activités du président de la FIFA qui, « une fois élu, se comporte comme le propriétaire de la FIFA et utilise la FIFA pour assouvir ses ambitions politiques au détriment du développement des footballs africains et probablement d’autres footballs dans le monde. Il fait preuve de déloyauté envers les membres de la FIFA qui sont les vrais propriétaires de la FIFA, en usant de tous les moyens pour imposer et protéger à la tête des associations, des dirigeants notoirement corrompus dans l’unique but de s’assurer leur loyauté sans faille », dixit Abdouramn Hamadou, dont les écrits sont repris par Newsducamer.com.

L’ancien cadre de la Fécafoot cite la crise qui secoue le football camerounais notamment pour illustrer l’intrusion du patron du football mondial, dans les affaires internes des fédérations africaines. Abdouraman Hamadou dénonce le maintien de Seidou Mbombo Njoya à la tête de la Fécafoot par la FIFA, alors même que son élection a été annulée par une sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) le 15 janvier 2021. Le président d’Etoile Filante de Garoua rappelle qu’en le faisant, le président de la FIFA viole l’article 19 des Statuts de la FIFA, qui reconnaît deux modes de désignation des dirigeants en chef de ses fédérations membres, l’élection et la nomination. Selon le signataire de la lettre du 16 novembre 2021, Infantino n’agit pas ainsi seulement au Cameroun, mais dans plusieurs fédérations africaines, dont la Côte d’ivoire, la Guinée, le Tchad, Madagascar et le Kenya. Et Abdouraman Hamadou de conclure à une « colonisation » de l’Afrique par Infantino. Pour son seul intérêt.

Face à tous ces « agissements », l’auteur de la correspondance demande au Conseil de la FIFA et aux présidents des fédérations membres, une révision de l’article 8 des Statuts de l’instance. Afin de recadrer le président qui l’use pour « prendre le contrôle des fédérations et d’y installer par la suite des présidents dociles et malléables ». Il faut « sauver la FIFA  », qu’il voit comme « une organisation dont le fonctionnement s’apparente à celui des milieux du crime organisé ».


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches