Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Fécafoot : Michaela Abam, une négligence coupable

Michaela ABAM est une attaquante puissante et hautement technique. Elle évolue au sein du Paris FC, elle qui est née aux États-Unis d’Amérique. Depuis plus d’un an, elle s’est mise à la disposition du Cameroun et des lionnes Indomptables. Avant la France, elle a joué dans le très puissant championnat universitaire américain, inscrivant 42 buts en deux saisons en plus de 16 passes décisives. Elle a aussi évolué pour les différentes catégories des équipes nationales des USA avant de définitivement choisir le Cameroun.

Le 23 avril 2019
commentaires

Mais son dossier de changement de nationalité sportive traîne inutilement à la FIFA.

Elle avait pourtant déjà montré de quoi elle est capable puisque lors d’un match amical contre la Zambie pendant le stage de préparation de la Coupe d’Afrique des Nations féminine pour les Lionnes Indomptables, elle avait inscrit deux somptueux buts pour le pays de ses ancêtres. Elle ne peut pas jouer en compétition officielle sans changement de nationalité sportive.

Elle est encore jeune, étant née de 12 juin 1997, soit 21 ans. Sa fougue, sa détermination, sa jeunesse sont autant d’éléments qui devraient faire progresser les Lionnes. Ayant évolué en U15, U17 et U20 des États-Unis, sans son envie de jouer pour le pays de ses ancêtres et son patriotisme exacerbé, elle serait un membre à part entière de la sélection nationale des États-Unis d’Amérique. Mais le Cameroun a cessé de suivre son dossier à la FIFA.

Sa naturalisation va forcer certaines joueuses qui ont des relations bien puissantes au sein de la classe dirigeante, à perdre du temps de jeu. Gaelle Enganamouit est clairement pointée du doigt par certains puristes.

Depuis sa blessure à la cheville il y a pratiquement trois ans, blessure qui a été mal soignée, elle ne peut plus retrouver son niveau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle ne réussit plus à trouver de club. Sa reputation d’antan lui a bien sûr valu quelques contrats, en Chine et plus récemment à Malaga en Espagne. Mais celle qui a jadis été le fleuron du football féminin en Afrique est physiquement limitée mais est couverte de puissants amis.

Depuis le mois de Novembre 2018, le dossier de Abam traîne à la FIFA et la Fécafoot ne fait plus aucun suivi.

Or Bill Tchato, le Coordonnateur Général des équipes nationales, devait en faire une priorité nationale puisque la naturalisation de cet athlète hors du commun devrait booster les chances offensives du Cameroun à la prochaine Coupe du Monde. Il faut avouer que le premier match contre la redoutable équipe du Canada va dicter la suite des choses et avoir des filles capables de changer le cours des choses à n’importe quel moment peut mettre la défense canadienne sur urgence permanente, les empêchant ainsi de pouvoir relancer proprement le jeu vers l’avant, un de leur point fort.

Que se passe t-il véritablement dans ce dossier ?

Selon des informations reçues par l’historien du football Claude Kana, dans le dossier déposé à la FIFA en novembre dernier, une erreur avait été commise sur le mois de naissance de Michaela Abam. Selon sa source, « il n’est pas exclu que cela ait été fait sciemment. Toujours est-il que depuis lors, rien n’a plus jamais été fait pour régulariser sa situation. Cette personne regrette qu’une joueuse, avec autant de qualités ne puisse pas être avec les Lionnes ».

Bill Tchato a donc un dossier urgent à résoudre.

Avec Claude Kana, Docteur en Droit et Historien du Football


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 avril à 12:51, par Johnny En réponse à : Fécafoot : Michaela Abam, une négligence coupable

    Simplement inoui !!! Cameroun de nos ancêtres quand cesseras-tu de nous surprendre par tes malversations et autres ratés ???

    Voilà la principale raison pour laquelle on retrouve des joueurs et joueuses Camerounais dans toutes les sélections Françaises ou ailleurs. Le sport de haut niveau de nos jours repose sur un bon Marketing même pour les sélections nationales. Ce n’est plus un acquis qu’un joueur né sur un territoire lambda va forcément représenter son pays de naissance ou d’origine.

    Comment demander aux autres qui observent tout ce cirque d’avoir « l’amour du pays » ??? D’avoir la « fibre patriotique » pour le pays de leurs ancêtres ??? Après certains assimilés vont revendiquer les performances des UMTITI ou MBAPPE sous le maillot de la France au nom de leurs origines Camerounaises...

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:20, par pulpite En réponse à : Fécafoot : Michaela Abam, une négligence coupable

    Ça c’est du Cameroun tout craché je dirai même que c’est une tradition cette situation me fais penser à l’époque où Eto’o disait qu’il préfère jouer avec Webo ou encore Nkoulou qui préférais souvent Chedjou à Matip. On peut être exigeant quand on produit des bons résultats mais malheureusement nos lionnes ne cessent de se louper dans pratiquement toutes les compétitions si être vice champion était un titre je crois que notre maillot aurait déjà plus de 5 étoiles .c’est bien Camfoot de nous avoir présenté cette lionne. Penser aussi à notre gardienne de but qui vraiment ne fait pas notre bonheur dans nos buts

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 22:08, par Footfootfoot En réponse à : Fécafoot : Michaela Abam, une négligence coupable

    NJOYA DEHORS !!!

    • Le 24 avril à 07:15, par stephane En réponse à : Fécafoot : Michaela Abam, une négligence coupable

      Vraiment ! !!! Cela nous ressemble . On bloque les talents qui peuvent propulser le Cameroun vers le haut pour ses petits intérêts personnels et égoïstes.
      C’est très malsain mais calme toi ma chère lionne on ne cache jamais la lumière du soleil.
      Merci camfoot de mettre ce dossier à jour car on se demandait où était passée cette puissante attaquante . Enganamouit ne nous sert plus à rien
      Njoya prend tes responsabilités.
      Président de pacotille

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches