Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Fécafoot : Eto’o veut faire radier Mbombo Njoya et Alim Konaté

Samuel Eto’o est déterminé à écarter son ancien protégé de la course pour la présidence de la Fécafoot. Dans une correspondance adressée ce mardi au président de la Commission d’éthique de la Fécafoot, l’ancien buteur du Barça accuse Seidou Mbombo Njoya et Alim Konaté de corruption et demande leur radiation. Les grandes lignes de ladite correspondance.

Le 30 novembre 2021
commentaires

Objet  : Demande de suspension de toute activité liée au football des Sieurs Mbombo Seidou Nchouwa Njoya et Aboubakar Alim Konate

Monsieur le Président,

En tant que camerounais, acteur majeur du football dans le monde et aujourd’hui porteur d’un projet, afin de redonner au football camerounais toute sa grandeur, comme candidat au poste de Président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), je viens par la présente solliciter la suspension des Sieurs Mbombo Seidou Nchouwa Njoya et Aboubakar Alim Konate à des fins d’interdiction d’exercer toute activité relative au football conformément aux articles 7 alinéa 1.) et 17 alinéa 1 du Code d’Ethique de la FIFA (pièce jointe 1) ainsi que des articles 6 alinéa 1.h 01 18 alinéa 1 du Code d’Ethique de la FECAFOOT (pièce jointe 2), pour corruption, manipulation de matchs et détournement de fonds.

En effet, en date du 31 décembre 2019 s’est tenue une réunion à Douala entre Sieurs Mbombo Seidou Nchouwa Njoya (Président par intérim de la Fécafoot), Aboubakar Alim Konate (1er Vice-Président par intérim de la Fécafoot et par ailleurs Président du Comité Technique Transitoire an moment des faits), Kamdem Dieudonné (Représentant l’Association Sportive des Astres) et Franck Happi (Représentant le Syndicat des Clubs d’Elites du Cameroun) ayant abouti à un Protocol d’Accord Transactionnel portant sur la sentence N°CCA/2019/0025 visé et signé par toutes les parties prenantes (pièce jointe 3).

En fait, après la sentence N°CCA/2019/0025 ayant pour conséquence la réintégration du club les Astres FC de Douala au Championnat Professionnel d’Elite One saison 2019/2020 ; les dirigeants de la fédération suscités n’ont pas trouvé mieux que de corrompre le Représentant du Club les Astres FC de Douala pour qu’il ne fasse pas valoir son droit de réintégrer sa division en lui proposant de :

a -Réintégrer sans conditions, les Astres FC de Douala en Championnat Professionnel Elite One, dès la saison prochaine quel que soit son classement sportif à l’issue de la saison sportive 2019/2020 en cours ;

-  Verser au club les Astres FC de Douala une indemnité financière compensatrice au titre de frais de procédure engagés et de réparation du préjudice, subit la somme de 89 000 000 (quatre-vingt-neuf millions) de Francs CFA, étant entendu que de cette somme sera déduite un montant de 20 000 000 (vingt millions) de Francs CFA (d condition que ce montant soit perçu par les Astres FC de Douala) représentant

• L’avance de démarrage du Championnat 8 000 000 (huit millions) de Francs CFA

• La subvention équipement : 3 000 000 (trois millions) de Francs CFA

• L’aide au salaire : 9 000 000 (neuf millions) de Francs CFA

-  Payer les autres 69 000 000 (soixante-neuf millions) de Francs CFA comme suit :

o Paiement de la somme de 20 000 000 (vingt millions) de Francs CFA avant la fin du mois de janvier 2020 ;

o Paiement de la somme de 20 000 000 (vingt millions) de Francs CFA avant la fin du mois d’avril 2020 ;

o Paiement du solde restant avant la fin de la saison sportive 2020/2021 ;

-  Organiser une réunion du Comité Technique Transitoire (au cours du mois de janvier 2020) aux fins de prendre une résolution matérialisant la réintégration de les Astres FC de Douala en Elite One, pour la saison 2020/2021.

Monsieur le Président, la signature d’un tel acte est l’illustration parfaite du CANCER MONDIAL du FOOTBALL, car non seulement il corrompt les signataires, il incite aux trucages des résultats des matchs et enfin il ouvre une porte sur des détournements de fonds de l’association sportive concernée, tel que décrié dans les articles 27, 28 et 29 du Code d’Éthique de la FIFA (pièce jointe 4) ainsi que des articles 21, 25, 28 et 29 du Code d’Ethique de la FECAFOOT (pièce jointe 5). Il est inutile de souligner que le club les Astres FC de Douala a fini premier de la saison sportive 2019/2020.

Au regard de ce qui précède, au vu de l’actualité de notre fédération et compte-tenu de l’urgence, je sollicite la suspension avec effet immédiat des Sieurs Seidou Mbombo Nchouwa Njoya et Aboubakar Alim Konate de toute activité liée au football Fécafoot afin de protéger notre institution de ces individus qui polluent l’environnement footballistique camerounais depuis plus d’une dizaine d’années.

JPEG - 158 ko
JPEG - 118.1 ko
JPEG - 81.3 ko
JPEG - 89.7 ko
JPEG - 150.7 ko
JPEG - 150.8 ko
JPEG - 141.3 ko

ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches