Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Euro 2020 : le malaise d’Eriksen a rappelé de terribles souvenirs
Euro 2020 : le malaise d’Eriksen a rappelé de terribles souvenirs

Les images du malaise cardiaque de Christian Eriksen, ce samedi lors du match Danemark-Finlande à l’Euro, ont ramené les amateurs de football à de tristes souvenirs anciens. Notamment celui de la mort des internationaux camerounais Marc-Vivien Foé et Patrick Ekeng.

Le 13 juin 2021
commentaires

La détresse des spectateurs, les larmes aux yeux des coéquipiers danois, les secouristes appelés de toute urgence par l’arbitre... Les images diffusées à la télévision du malaise de Christian Eriksen, lors du match de l’Euro entre le Danemark et la Finlande, ont glacé le sang. Évacué après avoir reçu des massages cardiaques, le milieu de terrain danois a été transféré vers un hôpital dans un état stable. Ce qu’il s’est passé au Parken Stadium de Copenhague a renvoyé de terribles souvenirs aux amateurs du football, qui ont connu d’autres drames similaires ces dernières années.

Le Cameroun s’est souvenu de Foé et Ekeng

Inévitablement, ces images ont notamment rappelé celles de la mort du footballeur camerounais Marc-Vivien Foé (28 ans) en 2003. À Lyon, le milieu de terrain s’était effondré sur la pelouse de Gerland lors de la demi-finale de la Coupe des confédérations contre la Colombie. Selon l’autopsie, il souffrait d’une malformation cardiaque.

Ce drame, le premier de la sorte devant les caméras du monde entier, avait été un tournant pour le football. Et pourtant, 13 ans plus tard, le Cameroun perdait un autre joueur, dans des circonstances similaires. Le 6 mai 2016, pendant un match du championnat roumain, Patrick Ekeng s’écroule et succombe à un malaise, à 26 ans.

Depuis, la FIFA a mis en place une série d’initiatives pour prévenir et sensibiliser les joueurs concernant les arrêts cardiaques. L’instance mondiale avait aussi revu ses examens médicaux, et développé la présence de défibrillateurs dans les stades de football. Cette dernière mesure, avant qu’elle ne permette l’évacuation de Christian Eriksen, avait permis au milieu anglais Fabrice Muamba de rester en vie, lors de son arrêt cardiaque subi en mars 2012 en plein match de Coupe d’Angleterre. Son cœur était reparti après 15 décharges électriques.

LPB avec RMC Sport


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches