Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Coronavirus - Cameroun

Dossier Camfoot : Confinés, les acteurs du football nous parlent

Camfoot

Jamais depuis la deuxième guerre mondiale, le sport international n’avait été confronté à une telle pause. Alors que le COVID-19 nous oblige à un sevrage de compétitions, Camfoot donne la parole à des acteurs du football camerounais. Présidents de club, encadreurs, joueurs professionnels confirmés ou débutants, ils nous parlent tous de leur quotidien et de leur adaptation en attendant que la pandémie soit maîtrisée.

Le 25 mars 2020
commentaires

Le sport mondial est à l’arrêt. Pour la première fois depuis la deuxième guerre mondiale, les Jeux Olympiques n’auront pas lieu en année bissextile. Ce report s’ajoute à ceux de l’Euro et de la Copa America ou l’arrêt des championnats européens. En Afrique, si la CAF ne veut pas anticiper une modification de son calendrier, le championnat d’Afrique qui devait se dérouler au Cameroun du 4 au 25 avril, a été reporté à une date ultérieure. Et de nombreux championnats se sont arrêtés à la suite de mesures pour contenir l’avancée du Covid-19.

Le sport mondial est à l’arrêt. Et à un moment particulier, où doivent se délivrer les récompenses de la saison. À un moment où le terrain valide les choix des dirigeants, récompense les joueurs et permet à d’autres de s’engager vers des challenges différents, sous forme de transfert. Autant dire qu’en plus du vide que nous procure l’absence de rencontres, pour les acteurs du sport ce n’est vraiment pas la saison propice pour un décalage de calendrier, surtout dans ces calendriers surchargés.

Le sport mondial est à l’arrêt. Et le Cameroun n’échappe pas à la situation. Professionnel en quête de maintien en Ligue 1 française, Aurélien Chedjou va certainement devoir différer ses retrouvailles avec sa famille en raison d’une saison à rallonge. Les éducateurs et anciens professionnels Emmanuel Maboang Kessack et Ernest Epané doivent l’un, chercher comment recréer une dynamique dans son club de USA Cichy pour terminer le championnat et l’autre, reporter un stage de recrutement pour des clubs en Hongrie.

De recrutement, il en était question pour le jeune Jonathan Engamba (21 ans) surpris par le Coronavirus en Hongrie où il effectuait un stage.

Pour ces joueurs, il existera à coup sûr, un avant et un après Covid-19. Tout comme, il en existera un au Cameroun, qui voit une autre compétition internationale opérer un glissement. Pour le sélectionneur des Lions locaux, Yves Clément Arroga, le confinement passe par une pause active, même loin des siens. Même loin des joueurs avec lesquels il devait passer, au minimum un mois si la campagne était victorieuse.

Des joueurs au centre des préoccupations des présidents de clubs : Alex Owona et Pascal Abunde attendent et cherchent des stratégies pour que la crise passe sans faire trop de dégâts.

Le sport mondial est à l’arrêt. Camfoot donne aujourd’hui la parole à nos acteurs confinés. Hasard du calendrier ? Au moment, où nous faisions le dossier, Manu Dibango nous quittait et il était inconcevable de ne pas l’y associer. Le sport est mouvement, le Covid-19 a décidé d’y mettre une pause. Que tous ces acteurs, comme les amoureux du foot aimeraient la plus courte possible. Alors, il sera temps de retrouver nos habituels débats au moment de la saison des récompenses.

Notre dossier

  1. Manu Dibango : la face B pour l’éternité
  2. Aurélien Chedjou : Important de « respecter les consignes »
  3. Ernest Epané : « Je profite de ce temps pour faire des recherches »
  4. Pascal Abunde : « Nous devons mettre les joueurs à l’aise »
  5. Yves Clément Arroga : « Je suis confiné... »
  6. Emmanuel Maboang Kessack : « J’ai appris à jouer à la Play »
  7. Alexandre Owona : « Travailler pour que ce virus n’entre pas »
  8. Jonathan Engamba : « Rester positif en attendant la fin du confinement »

REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 31 mars à 16:15, par small lion En réponse à : Dossier Camfoot : Confinés, les acteurs du football nous parlent

    duo frank Biya-Ngoh ngoh piang !!!! Aux états unis il ya eu bush père et fils ... au canada trudeau pere et fils. Pourquoi pas au Cameroun ? Si frank est élu il sera président Piang !!!!!

    • Le 31 mars à 17:09, par Patriote En réponse à : Dossier Camfoot : Confinés, les acteurs du football nous parlent

      Au Togo Eyadema père est meurt et le fils s’est accaparé le pouvoir. On voit comment le fils a transformé le Togo et placé le Togo au rang des pays les plus développé comme au Canada et aux États-Unis.

      Au Gabon Mbongo meurt et le fils s’accapare du pouvoir. De nos jours le Gabon est un pays développé et est placé au rang du Canada et États-Unis.

      Les fils qui ont pris le pouvoir au Canada et États-Unis ont maintenu leurs pays aux rangs où c’était sur le plan mondial.

      Les fils qui ont pris le pouvoir en Afrique sont devenus plus riches encore avec leurs ethnies comme le faisait leurs parents et le pays est dans la catastrophe..... Hummmmm
      Je ne crois pas que les bamilekés veulent devenir des Mboulou. Il semble qu’ils veulent plutôt que l’argent du pays ne circule plus seulement entre les mains des boulou..... Et que le pays ne sois plus diriger dans tout les secteurs uniquement par les boulou.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 20:04, par small lion En réponse à : Dossier Camfoot : Confinés, les acteurs du football nous parlent

    Je le dis ici depuis plusieurs annees (meme comme les kamtoistes sur ce site sont les premiers a vouloir me cruxifier) que problème des bamis c’est qu’ils veulent absolument passer le concours pour devenir bulu la ou les anglos ont dit niet !!!je ne comprendrais jamais quel est cette obstination. Le jour où ils comprendront qu’ils n’ont pas besoin d’un tel concours pour s’affirmer ils se battront pour leur liberté et transformeront non pas le biyameroun en paradis mais le graffiland.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 11:57, par predator drone En réponse à : Dossier Camfoot : Confinés, les acteurs du football nous parlent

    Dans ses moment de douleur et de tristesse que vie l’humanité a cause de se fameux coronavirus ! nous observons de nouveau que l’armée c’est la BASE d’un pays qui se respecte (avis au petit esprit , apprentis sorcier et autre petit mendiant)qui aime souvent dire que l’armée doit être dans les caserne (discourt du moyen-âge) dans le monde entier que se soit dans le domaine social ,santé sécurité politique et autre l’armée est indispensable ! peuple camerounais de bonne fois soutenez sans relâche votre armée ! c’est grâce a elle que le Camerounais(e)marche tête haute et est respectez en matière de sécurité en Afrique.
    je vous assure que Ambapipi ne voit pas du bien que se soit eux ou leurs commanditaire ils ont sous estimez les lions de l’armée.
    Sur ceux je réitère ma position tout d’abord mes respect et félicitations a l’armée du Cameroun de continuer une dissuasion implacable et sans relâche. Bien que l’ONU est demandé un cessez le feu dans le monde entier, restez vigilants a se tour de passe passe . Ont ne peut être pyromane et pompier en même temps.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches