Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • CHAN 2021 : le Maroc réécrit l’histoire en conservant son trophée

CHAN 2021 : le Maroc réécrit l’histoire en conservant son trophée

Avec CAFonline

La sélection locale du Maroc a conservé son titre ce dimanche soir sur le vert du Stade Ahmadou Ahidjo alors qu’il recevait le Mali pour le compte de la finale du Championnat d’Afrique des Nations. On peut dire que la logique a été respectée puisque cette sélection était clairement la meilleure équipe du tournoi. Derrière le banc, son tacticien a été plus que brillant et à adapté son équipe aux équipes des plus rugueuses. Cette finale fut des plus hachée. D’habitude allergiques au jeu physiques, ils ont souffert sans fléchir, et profité de deux coups de pied de coin pour se donner de l’air.

Le 7 février 2021
commentaires

L’équipe d’Houcine Ammouta est devenue le premier pays à remporter un deuxième titre consécutif dans ce tournoi conçu exclusivement pour les joueurs à domicile. Lors de l’une des finales de CHAN les plus passionnantes de l’ère moderne, jouée aux rythmes des tambours africains, le Mali et le Maroc ont offert un spectacle passionnant qui a ravi les amateurs de football du continent par la qualité du spectacle.

Le premier quart d’heure fut déjà très disputé, sans véritablement avoir d’impact offensif n’eût été la tête d’El Kaabi, sur un coup franc, qui est venu s’écraser sur le poteau du but malien.

Le gardien du Mali Djugui Diarra a en partie sauvé un coup franc délicat de Soufiane Rahimi à l’entrée de la surface de réparation avant que le défenseur Yacouba Doumbia ne dégage le danger.

Les Ouest-Africains ne se sont pas laissés abattre par la situation et ont profité des grands espaces sur le côté droit de la défense des Lions de l’Atlas laissés vacants par le maraudeur Omar Namsaoui.

Les Aigles auraient dû ouvrir le score lorsque Mousaa Koné a battu le piège du hors-jeu marocain sur le côté droit de la défense marocaine à la 23e minute, mais le gardien Anas Zniti a rapidement empêché l’attaquant du Stade Malien de marquer.

Le Mali a pris confiance et quelques instants plus tard, le talentueux meneur de jeu Demba Diallo s’est libéré après avoir dépossédé Namsaoui avant de tirer de 20 mètres au-dessus de la barre alors qu’ils continuaient à mettre la pression sur les Nord-africains.

Le gardien de but Diarra a été appelé en action pour sauver avec assurance un magnifique centre de Hafidi avant qu’une tête de Diallo à la 36e minute sur un centre de la droite ne passe juste à côté.

Les Marocains reprennent le contrôle du jeu mais la paire de défenseurs centraux Doumbia et Barou Sanogo s’occupe efficacement de leurs longs ballons aériens avant la pause.

Les Lions de l’Atlas sont revenus de la pause et ont repris le match de la même manière qu’au début de la partie en mettant la pression sur les Maliens.

Leurs appels pour un penalty suite à un tacle sur Rahimi dans la surface ont fait l’objet d’un examen VAR avant que l’appel ne soit rejeté.

Lors de la 56e édition, Issaka Samake, sur un coup franc bien dégagé, a rencontré la tête de Sadio Kanouté et le ballon a touché le montant pour sauver les rougissements des Nord-africains.

A la 63e minute, un long ballon du milieu de terrain a échappé aux défenseurs centraux marocains Soufiane Bouftini et Abdelmouna Boutouil, permettant à l’attaquant Diallo de s’interposer et de tirer, mais le gardien Zniti a réalisé un autre excellent arrêt avec ses jambes.

Boutouil s’est racheté six minutes plus tard en sautant plus haut pour délivrer une puissante tête sur un corner de Namsaoui qui bat le gardien de but Diarra et permet de débloquer la situation.

Dix minutes plus tard, les Marocains ont prolongé leur avance dans des circonstances similaires, lorsque le capitaine Ayoud El Kaabi a plongé pour reprendre de la tête un corner de Mohammed Ali Bemammer et déclencher une folle fête depuis le banc des Lions de l’Atlas.

Le défenseur Isssaka Samake a eu le temps d’être expulsé pour son deuxième carton jaune de la rencontre, scellant le sort des Maliens et suscitant la liesse des Nord-africains.

Un carton rouge pris par le Mali est venu mettre un terme aux espoirs de remontada.

Le Maroc était intouchable et force ainsi le destin pour conserver son trophée.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches