Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • CHAN 2021 : Demi-finale Cameroun-Maroc ; le dilemme de certains supporters (...)

CHAN 2021 : Demi-finale Cameroun-Maroc ; le dilemme de certains supporters camerounais

Après avoir porté le Maroc à la victoire contre espèces sonnantes et trébuchantes, certains supporters camerounais doivent maintenant choisir entre les Lions de l’Atlas et les Lions indomptables.

L’affiche de la demi-finale du CHAN 2020 qui va opposer le 3 février au Stade omnisports de Limbe l’équipe du Cameroun à celle du Maroc s’annonce très disputée et indécise. Face au principal favori du tournoi et dans un environnement sécuritaire peu favorable, le pays hôte aura besoin, plus que partout ailleurs, du soutien indéfectible du public. Dans le stade et en dehors. C’est peu dire que le rôle des spectateurs sera déterminant dans cette confrontation où le mental et les paramètres psychologiques ne sont pas à négliger, même si la première vérité sera celle du terrain qui va déterminer le vainqueur.

Le 1er février 2021
commentaires

Toujours est-il qu’une question demeure : de quel côté va pencher le cœur des spectateurs de Limbe ? En d’autres circonstances, la question paraîtrait incongrue, tant le soutien des Camerounais a été toujours acquis à leurs chers Lions indomptables. Seulement voilà : l’appât du gain semble avoir mis un grain de sable dans ce qui était considéré jadis comme l’union sacrée. Faute d’avoir pu mobiliser des inconditionnels depuis Casablanca ou Marrakech (Covid oblige) le Maroc a réussi l’exploit de recruter en un tour de main des…supporters sur place, notamment à Douala. Lors de la phase de groupe, on a été surpris de voir des Camerounais habillés aux couleurs marocaines par les bons soins d’une mission diplomatique, chantant à tue-tête dans les travées du Stade de la Réunification. Selon certaines sources, ils auraient reçu chacun en contrepartie, un T-shirt, une casquette, un ticket d’accès au stade d’une valeur de 5000 FCFA, sans compter d’autres avantages en cas de victoire finale. A l’observation, le douzième homme a joué son rôle à fond. Résultat : après des débuts poussifs face au Togo (1-0) sur pénalty et le Rwanda (0-0), l’équipe du Maroc a survolé par la suite tous ses adversaires. Victoires de 5-2 contre l’Ouganda et de 3-1 en quart de finale contre la Zambie. Elle doit maintenant franchir l’obstacle du Cameroun pour disputer et remporter sa deuxième finale consécutive après celle de 2018 à laquelle nous avions eu le privilège d’assister en direct. A cette occasion, nous avions alors eu le d’apprécier le chauvinisme du public marocain totalement acquis à son équipe. C’est dire qu’on ne saurait, pour rien au monde, « achetez » un supporter marocain à domicile !

Des supporters camerounais pourront-ils être à nouveau « achetables » à coup de gadgets et de motivations diverses ? La question semble saugrenue mais la tentation est grande pour certains de succomber aux tentations. Face à un adversaire dont le volume de jeu et l’aisance technique sont de loin supérieurs, l’équipe du Cameroun qui a souvent pris le dessus sur le Maroc, doit compter sur ses valeurs intrinsèques pour l’emporter : solidarité du bloc-équipe, marquage à la culotte et mental d’acier. L’encadrement technique et les joueurs doivent garder à l’esprit que tout ne leur sera pas acquis d’avance, y compris le soutien du public. Leur adversaire qui en a déjà bénéficié y trouvera t-il une motivation supplémentaire ?

Jean Marie NZEKOUE, éditorialiste


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches