Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Championnats pros : les clubs les plus solvables et insolvables

synafoc.divisionafrica.org

Voici le classement hebdomadaire des clubs les plus « solvables et insolvables » des championnats professionnels du Cameroun selon l’indice Synafoc.

Le 21 mai 2021
commentaires

Les tops de la semaine

Coton Sport de Garoua ou l’exemple qui vient du Nord : Le club de Garoua brille par le respect des engagements pris vis-à-vis des joueurs : salaires et primes régulièrement payées, conditions de travail dignes des clubs professionnels, suivi médical des joueurs aux normes, etc. C’est simplement ce qui se fait de mieux au Cameroun.

Canon Sportif de Yaoundé comme un air de renaissance : Tel un phénix, le Kpa-Kum veut renaitre de ses cendres. Le club quatre fois champion d’Afrique est à la recherche de son prestige d’antan. Cette saison, le nouveau staff managérial veut révolutionner le club. Le Canon s’est doté d’un siège ultra moderne. Le marketing occupe une place prépondérante. Les dirigeants font des efforts pour être solvables vis-à-vis des joueurs.

Stade Renard de Melong ou le « p’tit » aux grandes ambitions : Depuis son accession en élite, le club du Moungo nourrit des ambitions de grandeurs. Cette saison,Stade Renard est resté égal à lui-même dans son management. A Melong, le respect des droits des joueurs est un devoir fondamental.

Les flops de la semaine

Il faut préciser qu’à l’exception des trois clubs cités plus haut dans les tops et dans une certaine mesure, Les Astres de Douala, Bamboutos FC de Mbouda et la Colombe du Sud qui font quelques efforts, les autres sont quasiment tous insolvables vis-à-vis des joueurs. Il n’est donc pas évident de lister les trois flops de la semaine tant l’insolvabilité est générale. Toutefois dans cette pléthore de flops, un club est au bord du crash…
Avion Academy FC ou la menace de crash : Avion traverse une grosse tempête avec l’entrée en grève des joueurs depuis plusieurs jours.

Unisport du Haut Nkam ou le flambeau éteint : les joueurs jetés à la rue par leurs bailleurs. Panthère Sportive du Ndé : Il règne de moins en moins d’assurance. La direction de la Panthère semble avoir tourné le dos la noblesse, la dignité et l’élégance de valeurs pourtant si chères au département du Ndé.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches