Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2021 : le Cameroun passe en huitième de finale

Tâtonnant en première période, les Lions Indomptables se sont finalement réveillés en deuxième pour se défaire de l’Ethiopie 4-1 ce jeudi, lors de la deuxième journée dans le groupe A de la CAN 2021. Et pourtant, les Walyas étaient avertis qu’il ne fallait peut-être pas inscrire rapidement le premier but contre le Cameroun pour éviter sa furie.

Le 13 janvier 2022
commentaires

Après des grincements de dents. Comme toujours. L’équipe nationale du Cameroun a remporté son deuxième match consécutif dans la phase de groupes de la CAN 2021 ce jeudi contre l’Ethiopie (4-1). Mais comme face au Burkina Faso, les Lions Indomptables ont encore joué à se faire peur avant de décrocher leur ticket pour les huitièmes de finale du tournoi, dans l’antre du Complexe d’Olembé de Yaoundé.

Ces Lions font douter

Jusqu’où cette équipe camerounaise double-face peut-elle aller ? La question reste un mystère tant les hommes d’Antonio Conceiçao manquent de certitudes. La bande à Vincent Aboubakar continue de réagir plutôt que d’agir. Et c’est ce qu’on a vu lors de la première période : 45 premières minutes catastrophiques. Entre une défense poreuse, un milieu dispersé et une attaque en panne d’inspiration, les Ethiopiens ne pouvaient qu’être les premiers à marquer.

A 17h04, les Lions ont été surpris dans leur lit. Une balle perdue par Nouhou Tolo. Une erreur de marquage de débutant de Faî Collins qui oublie son adversaire dans son dos. Et un Hotessa qui en profite pour reprendre un centre de Gebremichael, pour ouvrir le score (0-1, 4e). Difficile de faire pire après la bourde d’André Onana quelques jours plus tôt face aux Etalons. Heureusement, ce but précoce a servi de déclic et permis à Karl Toko Ekambi de répondre aux critiques. Sur un centre de Faï Collins, l’attaquant de Lyon saute plus haut que tout le monde et place une tête imparable (1-1, 8e). Toko tente de remettre ça à la 40e. Un center arrive au point de pénalty sur ce corner, et il place à nouveau une tête, mais la balle s’écrase sur le montant gauche.

Toko Ekambi sur un nuage

A la pause, Antonio Conceiçao a sans doute parlé à ses hommes. Les consignes devaient être claires : partir à l’abordage et renverser une situation loin d’être désespérée. Très vite, Vincent Aboubakar sonne la révolte. Un centre de Faï Collins dans la boîte, et voilà le capitaine camerounais qui marque d’une magnifique tête piquée (2-1, 53e). Deux minutes plus tard, c’est Nicolas Moumi Ngamaleu qui est passeur pour Vincent Aboubakar (3-1, 55e). Toko Ekambi tentait le coup de la frappe enroulée dans la lucarne (63e). Sans succès.

Mais le Lyonnais continuait de pousser. Comme s’il savait qu’il serait l’« Homme du match ». La preuve, la prochaine occasion est la bonne. Lancé en profondeur, il efface deux défenseurs avant de conclut son action avec une superbe frappe dans la surface. Teklemariam Shanko ne peut pas l’arrêter (4-1, 67e). Dans une fin de match débridée, les deux équipes enchainent les occasions manquées. A l’image de cette frappe de Martin Hongla qui rate le cadre (87e), ou celle de Faï Collins qui s’écrase sur le poteau (90e).


ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches