Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

Comme dans chacune des actions et des projets dont il a eu la charge, le Pichichi Samuel Eto’o a échoué dans sa tentative d’offrir la CAN 2019 au Cameroun. Il est arrivé tel un messie, dans l’imbroglio qu’était la gestion de cette compétition dont le Cameroun a obtenu les droits en 2014. Ayant soutenu à fond de caisse la candidature de Ahmad Ahmad à la présidence de la CAF au détriment de celle de son compatriote Hayatou, il s’est fait offrir un mandat de choix du président de la République du Cameroun.

Le 30 novembre 2018

C’est donc avec ce mandat que l’ancien capitaine du Cameroun va se mouvoir partout où besoin sera, officiellement pour travailler pour la candidature du Cameroun, mais officieusement pour faire avancer ses propres dossiers.

Lorsqu’il demande et obtient de Ahmad Ahmad de l’accompagner lors de son audience avec le président de la République, Paul Biya, alors qu’il n’a en aucun moment participé à rendre possible cette rencontre. L’ancien joueur du Real Madrid et de Chelsea, le premier camerounais à avoir inscrit son nom sur un titre de UEFA Champions League, Gérémi Njitap, est celui qui avait totalement oeuvré et activé ses réseaux pour obtenir une audience de l’homme fort du Cameroun. Eto’o s’est positionné comme celui qui a géré cette réunion. Et pourtant, il avait un agenda tout personnel.

Il voulait l’onction du Chef de l’État pour entreprendre ses projets, ce qui signifie encore la mise à sa disposition d’une ligne budgétaire et des facilités diplomatiques et autres.

Avec ce retrait de la CAN 2019 au Cameroun, le lien entre Ahmad Ahmad et le père de Etienne Eto’o n’était donc pas aussi solides que l’on voulait nous faire croire.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 2 décembre à 16:05, par Johnny En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Je voudrais bien comprendre le lien entre Samuel ETO’O et l’échec du Cameroun pour l’organisation de la CAN 2019...

    Je pense humblement qu’en termes de figures sportives, les Camerounais ont depuis très longtemps choisi Samuel ETO’O Fils comme leur plus digne représentant au point où beaucoup disaient haut et fort que Roger MILLA n’avait rien fait pour la reconnaissance mondiale de notre pays comparativement au « Pichichi ». Aujourd’hui c’est déplacé de retourner la veste en l’associant à un échec qui pour ma part ne saurait lui être imputé.

    Si les autorités de ce Pays et notre cher COCAN s’étaient secoués les puces à temps, nous n’en serions pas là. ETO’O a joué sa partition à son niveau et il est même à féliciter. Mais dans cette affaire il ne pouvait pas tout faire seul, peut-être pourrait-on lui reprocher de l’avoir oublié comme lors de ses années de capitaine des Lions Indomptables...

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 14:11, par fabiola En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Accorder l’organisation de la CAN au Cameroun, c’est souiller toute l’Afrique. Un pays corrompu qui démontre au monde entier qu’on n’a pas besoin de PV signés lors d’une élection présidentielle ? les Biya ont vendu l’âme du continent à la france pour se maintenir au pouvoir

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 13:27, par fabiola En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Autant Paul Biya est une malédiction pour le peuple Camerounais, autant Eto’o l’est pour le foot Camerounais. le trait commun à ces deux sardinards c’est la corruption. ils ont mis la corruption au devant de toutes leurs actions. Quand ce sardinard était capitaine de LID la corruption a fait son nid

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 00:12, par bamyaben En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    @smallidiot, c’est la fin du monde ? J’espère que ça va changer ta vie !
    Ce n’est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière fois en Afrique que la CAF retire l’organisation de la CAN à un pays.
    Pour ta gouverne, c’est la quatrième CAN en cinq ans qui ne se tienne pas à l’endroit initialement prévu :
    - Libye 2013, finalement jouée en Afrique du sud.
    - Maroc 2015, finalement jouée en Guinée-Equatoriale.
    - Afrique du sud 2017, réattribuée à la Libye, finalement jouée au Gabon.

    • Le 1er décembre à 00:19, par tchapgaserge En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

      Laisse smallion comme ça..
      Mbeng est entrain de le render fou😂😂😂

    • Le 1er décembre à 06:04, par Cameron En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

      Vous oùbliez les détails et la vérité se trouve dans les détails : 2013, guerre en Libye ; 2015 : le Maroc désiste volontairement du fait d’Ebola ; 2017 : la même Libye a deux gouvernements et donc divisé en deux.

    • Le 1er décembre à 09:35, par Hummm En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

      La sagesse voudrait qu’on analyse cet nième humiliation et en tire les enseignements. Qu’est ce qui n’a pas marché au lieu de spéculer pour éviter les vraies questions. C’est désolant de des pseudo intellectuels comme toi bamyaben agir comme toi. On est prompt à pointer d’autres mauvais exemples au lieu de se regarder dans un miroir. Aucun Camerounais ne souhaitait dès le début que le cameroun rate cette CAN mais la réalité du terrain a fait naître des interrogations pour finir par convaincre certains du moins les plus réalistes. Il y’a pas de routes, pas d’hôpitaux il n’y a rien et vous cautionnez de telles bêtises. Honte à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 08:40, par Munga En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Est-ce que les lions vont même qualifier pour la Can 2019 ? On joue les Comores qui cherchent leur qualification aussi et savent qu’avec une victoire à Mfandena en mars 2019 c’est eux qui qualifient avec plus de buts marques et avec le Maroc. J’espère seulement que Seedorf va batir une bonne équipe. S’il ramène les Mandjeck, Olinga, Banana, Ngamaleu. Cest finis pas de Can. On a besoin d’un gars qui peut faire la différence comme Abou mais il est blessé. Faut appeler Nkoudou. Ntep doit commencer à jouer le football. Faut aller aussi tente Siebatcheu et rappelez Siani dans cette équipe. Faut maintenant commence a travaille pour batir une bonne équipe pour la Can 2021 et coupe du monde 2022. Ils Faut aussi tente les jeune Evina, Mbouhom, Moukoko dans la prochain amicable.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 08:27, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Maintenant on sait que ces stades ont ete construire pour la ligue du football professionel du Cameroun Elite One. Avec ces stade on ne va jamais voire les équipes en terre batue.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 06:40, par Ambitious En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Je pense que c’est une bonne chose que ce retrait. C’est comme si on donnait au Cameroun 12 mois supplémentaire pour bien finir les travaux étant donné que la CAF nous offre l’édition de 2021. A moins qu’il y avait un agenda caché de vol dans la précipitation des travaux qui était en place par des autorités en charge, champion de détournement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 22:36, par Adama En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Où sont les griots de Samuel Étoo ?
    C´est ce con qui a soutenu Ahmad Ahmad contre Hayatou.

    svp, venez défendre votre acteur porno.

    Ce Monsieur est à l´origine de tous les problèmes du football Camerounais depuis 12 ans.

    Aujourd´hui, il defait la Fecafoot comme il veut et position n´importe quel affamé à la Normalisation.

    J´espère qu´il va assumer ce nième échec de sa triste carrière.

    Il peut payer comme d´habitude ces tchindas pour le soutenir partout mais ca ne sert à rien ; ce gars est un véritable criminel pour notre sport roi.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 06:14, par small lion En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Ambazonia is long gone. Certains genocidaire croient quils auront finis dexterminer tous les anglophones du NOSO dici 2021 afin dorganiser leur CAN mais ils se trompent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 00:33, par bamyaben En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

    Quand on analyse objectivement la situation, sans passion, au régard de l’état du Cameroun actuel avec un guerre dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du pays, boko arab au Nord du pays, on se dit que :
    - Cette décision est certes humiliante pour le pays de : Mbappé-Leppé ; Milla, Nkono, Bell, Mboma, Foé, Song, Eto’o, Omam-Biyik, Kana-Biyik, Abéga, Mbida, Aboubakar, Onana, etc...
    - On se dit que cette décision est infâmante pour le pays qui a le plus apporté au Football africain, premier pays africain à jouer un quart de finale d’une coupe du monde
    - On se dit que cette décision est un crime de lèse pour le pays qui a décomplexé le Football noir africain en allant gagner la CAN au Maroc en 1988 après un nul en finale contre l’Egypte en Egypte en 1986, alors qu’avant les africains noirs se faisaient humilier chez les bougnoules.

    - Mais cette décision est logique au regard de l’Etat de l’insécurité au NO et au SO du pays et de l’état d’avancement des travaux de construction des stades et autres infrastructures d’accueil.
    Franchement ça nous laisse le temps de terminer toutes les constructions des stades, mais aussi des routes et autoroutes Douala-Yaoundé et Nsimalen-Yaoundé en cours de construction et d’autres infrastructures routières et hôtelières, pacifier le pays et organiser une fête grandiose partout sur toute l’étendue du territoire national en 2021.

    • Le 1er décembre à 00:52, par bamyaben En réponse à : CAN 2019 : Samuel Eto’o et la promesse de la CAN 2019

      Au lieu de s’en prendre à la CAF, les autorités camerounaises doivent poursuivre une bonne coopération et collaboration avec elle pour l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun ! Le temps passe vite, 2021 c’est demain !
      Ahidjo organisa la CAN 1972 pour fêter la fin de la guerre d’indépendance et comme symbole de la pacification totale du pays qui sortait d’un longue et sale guerre d’indépendance des patriotes résistants contre le colon français et ses sbires dont Ahidjo, qui dura de 1955 à 1970.
      La CAN 2021 devra permettre au pays tout entier de fêter la paix retrouvée.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches