Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

Le Cameroun a perdu ce soir devant une équipe joueuse du Maroc. Malgré un arbitrage véritablement scandaleux, le système de favoritisme qui a cours dans la sélection nationale montre ses limites. Le sélectionneur pousse le bouchon encore plus loin dans le choix de ses onze de départ. On ne peut pas, à ce niveau, se tromper dans la mise en place de son milieu de terrain puisqu’un mauvais choix implique une surcharge pondérale sur le jeu de ce secteur névralgique.

Le 16 novembre 2018

Si au Maroc, on sélectionne les meilleurs joueurs disponibles par poste, Clarence Seedorf n’appelle que les joueurs du clan Samuel Eto’o. ans manquer de respect à qui que ce soit, pour être appelé, il faut être un des affidés de Samuel Eto’o Fils et du clan à la tête de la normalisation.

À chaque regroupement, un minimum de quatre joueurs appelés n’a ni le niveau, ni le bon état d’esprit pour jouer à ce niveau. Mais il faut pointer les frais de match et de regroupement. Et Seedorf pousse le bouchon jusqu’à la titularisation de l’un d’entre eux.

Le milieu de terrain camerounais n’a pas du tout fonctionné ce soir. Et ce fut le cas aussi au dernier match jusqu’au remplacement de Georges Mandjeck. Mais Seedorf ne semble pas comprendre les codes du football moderne. C’est aussi la preuve qu’un bon joueur ne devient pas nécessairement un bon entraîneur.

On va certainement se faire dire que le match n’était qu’une formalité pour les Lions Indomptables, et on trouvera une autre raison mardi après le rencontre amicale contre le Brésil.

Pour revenir à ce match, l’arbitrage fut véritablement scandaleux. Si ce monsieur qui est en charge du match de ce soir entre le Maroc et le Cameroun ne reçoit pas une forte réprimante de la Confédération Africaine de Football, c’est que véritablement les décisions viennent de très haut. Cela devait être un pénalty pour le Cameroun, mais c’est plutôt Karl Toko Ekambi qui a reçu un second carton jaune pour simulation, synonyme d’expulsion. L’incroyable se produit à Casablanca en 2018.

Deuxième but du Maroc qui marque un doublé. Sur un jeu mou de la défense qui ne voulait pas mettre le pied, Ziech récupère le ballon a l’entrée de la surface de réparation et arme un tir tendu. Le Maroc se dirige vers une première victoire en compétition officielle contre le Cameroun. Et si cela arrive, l’histoire retiendra que ce sera sous le règne de Clarence Seedorf.

Le Maroc inscrit un but sur penalty. L’arbitre central, qui est terriblement mauvais depuis le début de la partie, offre un penalty sur une petite poussette d’un défenseur camerounais. Les Lions de Seedorf doivent aller chercher l’égalisation, mais ils doivent accepter le jeu. Les marocains sont sûrs de leurs qualités.

La deuxième période est ce match est en cours. Le Maroc, qui est entré très fort dans la rencontre au coup d’envoi a la première possession de la balle. Ils circulent en attendant la brèche. Mais la tactique semble avoir été modifiée. La première occasion de cette période est à inscrire du côté camerounais avec la frappe enveloppée de Karl Toko Ekambi qui ne trouve pas le cadre.

On jouait la 47e minute

Il y a du jeu, il y a des actions, il y a de l’engagement physique. Le plan de jeu du Maroc est simple : embouteiller les Lions Indomptables dans leur zone afin de les empêcher de trouver leurs attaquants. Et lorsque cela n’a pas marché, les Lions ont eu des occasions interessantes. Techniquement et tactiquement, mais surtout au milieu de terrain, ils bouffent les Lions. Sortir les balles au pied s’avère difficile pour un milieu de terrain tel que Georges Mandjeck qui a une composante plus physique.

Pour cette raison, les qualités de Kundé Malong et Zambo-Anguissa se peuvent se revéler, ce qui est un frein à la transition attaque-défense du Cameroun.

Clarence Seedorf devra corriger ce qui peut l’être dans cet entrejeu,

<span class="caps">PNG</span> - 546.2 ko

C’est parti pour cette rencontre internationale entre le Maroc et le Cameroun comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019. Le Cameroun est tout de blanc vêtu alors que le Maroc arborent ses couleurs habituels, le rouge - vert - et rouge. Le trio offensif camerounais semble avoir de la gueule, avec Bassogog, Choupo-Moting et Toko Ekambi.

24e : Le Cameroun souffre. Les marocains monopolisent le ballon et appliquent une pression folle sur la défense camerounaise à la perte du ballon. Sur un coup franc joué à la droite de la ligne de la surface de réparation, la frappe est fortie des buts par le pied de Ngadeu.

<span class="caps">PNG</span> - 532.7 ko
<span class="caps">PNG</span> - 456.8 ko
<span class="caps">PNG</span> - 483.9 ko
<span class="caps">PNG</span> - 549.8 ko
<span class="caps">PNG</span> - 440.1 ko

REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 17 novembre 2018 à 11:52, par LeProf En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    De toutes les espèces de nègre qu’il y a sur terre, je crois que le nègre de Sardinavie est le Bête et le plus stupide. J’entends des betises du genre l’arbitre a fait si, Bassogog a fait cela etc. Vraiment ! vous avez passé tout votre temps à manger le pain-sardine, boire des bières à gogo, baiser des femmes etc. vous avez quel championnat de foot chez vous ? Quel Fecafoot ? Quel program de formation sérieuse ? et quand on vous gagne vous venez chialer ici. Le nègre et la chialerie. Weeehhh voila tout ce à quoi vos etes bons. BOUFFON !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 10:16, par Munga En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Vraiment quelle misery, quelle cache Mar. Il ya les gens dans cette équipe que je ne veux jamais leur voire meme au banc den touched cest honte up. Quand je voire les reaction surtout de Olinga,Kaptoum, Mandjeck, au banc de 5ouche j’ai envi de leur donne une bon insulte. Je prefere un locaux qui joue plus que un Olinga de merde. Que Seedorf faire que 2 changements dans son prochain once. Bassogog, Choupo, Mandjeck, Ngadeu qui ne connait pas comment degage une ballon. La faut de deuxieme but viens de son pied. Je ne connait meme pas ci ce Ngadeu a les yeux ou quoi.mettez tous au banc de touche. On a vraiment besoin dun jouer qui peut faire la difference dans cette équipe national. Peut etre Ayuk, Evina, de u23. Les Toko, Njie sont que les Blague. Faut que les supporteurmont le droit de donnez a chacun de ces jouer une bon gifle. Comme Slimani la eu en Algerie la ou on tue sans pitie les Camerounais qui font le merde au terrain.
    Pour le Brazil je solution un 4-4-2 pour evite la Honte.

    Bahoken Njie
    Toko Zambo Djoum
    Fuchs
    Bong Kana Onguene Fai
    Kameni (c)

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 10:13, par Katchandouri En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    2/ L’expulsion de TOKO-EKAMBI
    Elle est tout à fait logique si on part du principe selon lequel la sanction appliquée fait suite à une récidive d’avertissement. En effet, c’était le 2d carton jaune de TOKO.
    Pour ce 2d avertissement, l’arbitre a estimé qu’il y avaot similation de faite dans son écroulement dans la surface. À y voir de plus près, si TOKO a été touché, il n’a pas pour autant été déséquilibré. Il y a bien simulation de sa part. Maintenant, certains arbitres se seraient contentés d’un avertissement verbal, sachant que le joueur était déjà sous le coup d’un avertissement et que son geste du ne comportait aucune once agressivité. C’est ce qu’on appelle arbitrer selon l’esprit. Le but étant de favoriser le jeu. Parce que le football est avant tout une fête.
    L’arbitre gabonais est dans son bon droit. Mais si on peut lui faire un reproche, c’est celui d’avoir été sévère. En effet, un rappel à l’ordre en direction de TOKO n’aurait choqué personne. Pas même les marocains.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 10:11, par Katchandouri En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Vous êtes vraiment marrants. Être supporters des LIONS veut-il dire manquer de lucidité dans son analyse ? Pourquoi accuser cet arbitre d’être à l’origine de la débâcle des LIONS ?
    1/ Le 1er but marocain fait suite à un poussette de BASSOGOG sur un adversaire, dans la surface de réparation.
    La réalité est que BASSOGOG a bousculé un adversaire dans sa surface de réparation. C’est donc une faute sanctionnable par un coup-franc direct. Et la faute ayant été commise dans la surface de réparation, elle esy logiquement sanctionnable par un CPR (Coup de Pied de Réparation).
    Au lieu de vous en prendre à in arbitre qui n’a fait qui n’a fait qu’appliquer les lois du jeu telles que définies par la FIFA, nous devrions plutôt éduquer nos joueurs et leur apprendre les lois du jeu. Cela leur évitera bien de pièges à l’avenir. C’est aussi ça être professionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 08:56, par Munga En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Je vais vous rappeler aussi que si on donne cette can au Maroc ça va être très difficile pour les lions de se qualifier parce que ci le Malawi battait le Comoros audjoudui et le Maroc chez eux en Mars et ci on blague et faire match nul encore contre le Comoros, cest le Malawi et le Maroc qui ce qualifie et le Cameroun a Perdu son Chance de défendre son trophe. Continue avec votre blague. Quel pays. Quelle honte

    • Le 17 novembre 2018 à 09:03, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

      Hihihihi ou le petit Comoros massacre le Malawi audjoudui dans leur pelouse et monte en 5point et vient challenger et tabbasse le Cameroun de 7 point a Mfandena en Mars. Qu’il prions que monsieur Ahmad ne donne pas cette Can au Maroc parceque si il le fait vous allez voire la guerre entre le Comores et Biyameroun en Mars et selont moi Le Comores va faire ce que le Cape Verde a faire a Eto’o et son Clan en 2013.

    • Le 17 novembre 2018 à 09:07, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

      VOUS AVEZ DEJA VU QUOI ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 08:24, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Je dit deux defaite consecutive et Seedorf et son staff doit quitte. On va dans un match pour gagne. Ci on perd sa veut dire l’équipe nest pas bon point. Chasse Seedorf après humiliation brazil et amene nous un grande coach. Pourquoi pas Lopetegui.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 08:16, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Voila. Un Chinois nous faire pedre le match. Horeusement que cest son dernière match avec les lions. Bassogog tu a montre ton vrai niveau. Cire le banc bien contre le Brazil pour evite humiliation totale. Ondoa ou Kamrni doit jouer contre brazil. Onana est tres faible.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2018 à 01:40, par kelkemots En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    Voilà l’expulsion de Toko Ekambi. C’est sur Beinsport-point-com
    J’espère que le site va me laisser poster le lien : http://www.beinsports.com/france/coupe-dafrique-des-nations/video/qualifications-can-2019-toko-ekambi-exclu-pou/1035484

    Quand on regarde de loin, ça ressemble effectivement à un pénalty clair. Mais vu sous un autre angle, dans le dos des joueurs, il semble se laisser tomber. Est-ce qu’il a été déséquilibré par le pied droit du défenseur marocain, sur sa godasse ?

    Bon je laisse comme ça, chacun se fera son opinion.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2018 à 23:37, par kelkemots En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    @ Bisso - Merci, tu as vu comme moi... L’arbitrage n’avait rien de scandaleux : il a été juste sévère sur la simulation de Toko Ekambi, car on voit parfois des arbitres qui font signe de se lever simplement... Si vous voulez voir un(e) arbitre douteux (se) c’est celle qui a arbitré les U17 contre
les USA, et qui a laissé jouer plusieurs minutes jusqu’au but malgré une Camerounaise couchée, ou sifflé un pénalty + carton rouge, au lieu d’un coup-franc. Mais il faut qu’elles apprennent à jouer sans trop compter sur l’arbitre, en haute compétition.

    La preuve que l’article est rédigé (encore) dans la passion, c’est qu’on parle « d’un défenseur » alors que c’est Bassogog (n°11) qui pousse Boufal (n°9) dans la surface. Qu’est-ce qui fait croire à certains qu’une poussette ne peut pas être sifflée dans la surface ? Avant cette faute, tout allait à peu près bien. Mais l’entrée de ce Boufal a amélioré le jeu marocain. Et toutes façons, ils avaient plus envie que nous de gagner ce match : qualification en jeu + Cameroun jamais battu, donc signe indien à lever.


    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre 2018 à 23:57, par predator drone En réponse à : CAN 2019 : Maroc - Cameroun 2-0 (Final)

    c’est des bon match de préparation pour la can, pas d’enjeux donc pas de panique mes encouragement aux deux coach, papy BASSOGOG pardon laisse les naimes BOL DE rit et autre en CHINE cherche vite un club en EUROPE. le corps humain a des surprise ! si tu force sa va te forcé !! lol

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches