Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • CAN 2019 : Les Pharaons d’Égypte ne tergiversent pas et réalisent un (...)

CAN 2019 : Les Pharaons d’Égypte ne tergiversent pas et réalisent un sans-faute

Avec CAF Online

Les finalistes de la dernière Coupe d’Afrique des Nations se sont assurés de n’avoir aucun doute autour de leur capacité à aller jusqu’au bout. Si on se fie à l’histoire, on constate que ce pays ne laisse que rarement un autre sortir de chez lui avec le trophée d’une compétition qu’il a organisée. Et cette tendance lourde a encore des chances de se matérialiser. Lors de l’avant-dernière compétition qu’elle a abritée en 1986, les Lions Indomptables les ont poussés jusqu’au bout de la séance de pénalty, mais ont dû rentrer à Yaoundé sans le trophée.

Le 1er juillet 2019
commentaires

Les Pharaons réalisent un sans-faute

Le groupe A a livré son verdict à l’issue des matches de la troisième journée au Caire. L’Egypte enregistre une troisième victoire face à l’Ouganda (2-0), qui aurait mérité mieux. Les deux équipes se qualifient pour les huitièmes de finale de cette 32e Coupe d’Afrique des Nations Total 2019

Que d’engagement et de rythme en début de match entre les Cranes et les Pharaons pour une place de premier du groupe A. Aucun round d’observation entre les vingt-deux acteurs qui accélèrent le jeu et multiplient les offensives.

Face à une percée à la 4e minute de Mahmoud Trézéguet contrée dans la surface adverse, l’Ouganda réagit par l’entremise de Faruku Miya qui voit sa frappe renvoyée en corner par le gardien égyptien, Mohamed Elshenawy.

Les Cranes poussent et acculent des Pharaons qui ont dû mal à sortir de leur moitié de terrain. Les Ougandais, qui jouent haut, ne sont pas loin d’ouvrir la marque à la 6e minute. Faruku Miya tente de rattraper le cuir mais le défenseur Baher Elmohamady et son gardien Mohamed Elshenawy parviennent à sauver leur cage suite à un télescopage.

Les Egyptiens perdent Ahmed Hassan remplacé en attaque par Marwan Mohsen à la 24e minute. Ils trouvent par la suite leurs repères et semblent mieux en place. C’est à ce moment que les Pharaons se montrent réalistes.

A la 36e minute, suite à une faute commise sur Mohamed Salah à l’entrée de la surface de réparation ougandaise, l’attaquant de Liverpool se fait justice lui-même. Le stade international du Caire peut enfin jubiler grâce à ce but splendide de leur star (1-0).

La domination égyptienne s’accentue face à des Ougandais qui semblent désorganisés. Trézéguet se met en évidence à la 38e minute, avec une belle frappe repoussée en corner par le gardien Denis Onyango.

Les Pharaons vont concrétiser leur ascendance sur la partie dans le temps additionnel de la première période. Suite à une offensive sur le flanc gauche, Ayman Ashraf réussit une transversale sur le côté droit reprise par Ahmed Elmohamady. Denis Onyango est battu (2-0) et les Egyptiens rentrent aux vestiaires sereinement.

A la reprise, les deux équipes poursuivent la partie sur le même rythme en multipliant les offensives. Les Cranes sont à la recherche de la réduction du score pendant que les Pharaons veulent porter l’estocade finale. Malheureusement, pour ces deux formations qui ont disputé cette rencontre jusqu’au bout, plus rien ne changera au tableau d’affichage.

L’Egypte conforte sa position de leader du groupe A avec 9 points. Malgré sa défaite, l’Ouganda reste deuxième avec 4 points contre 3 points pour la RDC qui est parvenue à dynamiter le Zimbabwe (4-0) qui termine bon dernier avec 1 point.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2019 à 03:02, par juve4life En réponse à : CAN 2019 : Les Pharaons d’Égypte ne tergiversent pas et réalisent un sans-faute

    Attention aux informations contenues dans cet article, certaines ne sont pas exactes :
    - la dernière CAN abritée par l’Egypte n’était pas en 1988 mais en 2006, et c’était la Côte d’Ivoire qui avait perdu et non le Cameroun ;
    - parlant de la CAN perdue par le Cameroun contre l’Égypte aux tirs aux buts, elle s’est tenue en 1986 et non 1988. La CAN 1988 a eu lieu au Maroc et c’est bien le Cameroun qui l’a gagnée, en battant en finale le Nigeria.
    - L’Égypte n’a pas gagné toutes les CAN qu’elle a eu à organiser. Les Camerounais ont toujours tendance à oublier que le Zaïre (aujourd’hui RDC) avait remporté la CAN 1974 organisée par l’Egypte.

    Ayez la rigueur lors de la publication des informations. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2019 à 07:45, par Patrick En réponse à : CAN 2019 : Les Pharaons d’Égypte ne tergiversent pas et réalisent un sans-faute

    Algerie champion Afrique 2019. Apres Les Lions je support Les fennec de Algerie. Les vrai enemy Egyptien.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches