Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Brésil - Cameroun : (1-0) Final

Le Cameroun perd une seconde rencontre consécutive cette fois ci, contre le Brésil. Le but des auriverdes a été marqué à la 45e minute par Richardson, qui est entré à la cinquième minute en remplacement du talisman Neymar. Malgré un milieu de terrain défaillant, on a vu le meilleur de Karl Toko Ekambi surtout en seconde période. Cette défaite étriquée sonnera à coup sûr comme une victoire pour Clarence Seedorf, le sélectionneur du Cameroun, qui était sur la sellette au regard de ses résultats. Mais une défaite demeure une défaite.

Le 20 novembre 2018

67e minute : Christian Bassogog, attendu en début de rencontre a fait son entrée en lieu et place de Bahoken. Clinton Njié remplace aussi Choupo Moting. En cette seconde période, les Brésiliens sont beaucoup moins percutants. Mais il faut dire que les Lions prennent de plus en plus leurs chances et avec un peu de réussite, le Cameroun aurait pu s’être déjà inscrit au score.

52e minute : Quelle erreur de Ondoa. Il est monté au 35 mètres pour récupérer une balle pénétrante. Le problème est que Yaya Banana y était déjà et prenait Firmino. Il va se buter à son défenseur que le brésilien va mettre sur le poteau. Oufffff !!!

Clarence Seedorf a remplacé son gardien, André Onana par Fabrice Ondoa pour la seconde mi-temps. Il a dû faire face à deux corners consécutifs pour son baptême de feu. C’est le seul changement pour débuter cette seconde partie et c’est bien dommage puisqu’on s’attendait à ce que le milieu de terrain subisse quelques modifications. Mais le Boss en a décidé autrement.

45e minute :

Après des assauts sans arrêts contre le but camerounais, et malgré tous les arrêts spectaculaires de André Onana, sur corner, les brésiliens prennent les devants par l’intermédiaire de Richardson. Le coup de tête est imparable. Ce but intervient tout juste avant le coup de sifflet de la mi-temps. C’est bien dommage pour le gardien de l’Ajax, qui a maintenu a bout de bras son équipe dans le jeu.

Le meneur du jeu brésilien est sorti à la cinquième minute, victime d’une élongation musculaire, après avoir pris un tir des 25 mètres. Le staff brésilien a choisi de ne pas le protéger. Une bonne décision puisqu’au vu du jeu musclé que propose Mandjeck et les autres, l’aggravation était presqu’assurée.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches