Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Antonio Conceiçao : « Au niveau effectif de la préparation de ce match, on a (...)

Antonio Conceiçao : « Au niveau effectif de la préparation de ce match, on a quelques bâtons dans les roues »

Avec Lion Indomptable

En prélude au match Cameroun-Cap Vert comptant pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2021, le sélectionneur des Lions Indomptables était en conférence de presse ce lundi après-midi au Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. L’essentiel des réponses du technicien portugais aux questions des journalistes.

Le 12 novembre 2019
commentaires

Au sortir de ce match face à la Tunisie, on a eu une très belle prestation de Fabrice Ondoa, est-ce qu’il sera titulaire contre le Cap Vert ?

Notre préoccupation en ce moment c’est de préparer l’équipe pour la phase finale de la CAN qui va se dérouler ici au Cameroun. Contre la Tunisie, on a fait des tests avec certains joueurs aussi, il y a eu des joueurs blessés aussi qui n’ont pas pu représenter l’équipe. Dans un premier temps, notre travail est d’observer et d’analyser plusieurs joueurs qui sont susceptibles de venir représenter l’équipe nationale. Et comme je l’ai dit depuis le premier jour, la sélection est ouverte pour tous les joueurs. Pour qu’ils y soient représentés, il faut qu’ils soient dans toutes les conditions pour pouvoir représenter l’équipe nationale.

En première mi-temps du match contre la Tunisie, on a fait une bonne première mi-temps, on était conditionnés au niveau offensif. Il y a des joueurs qui ont fait individuellement un très bon match. Le football c’est un jeu collectif, donc, moi personnellement, je n’irais jamais parler au niveau individuel mais au niveau collectif. Tous les prochains matches, comme principes tout simplement, c’est de préparer l’équipe pour la phase finale de la CAN et aussi offrir de l’espace en équipe nationale à des joueurs qui n’ont pas eu l’occasion de jouer jusqu’à maintenant, qui n’ont pas eu l’occasion de le faire jusqu’à maintenant. Tout simplement, les joueurs qui sont appelés, ils sont aptes à pouvoir représenter l’équipe nationale.

Notre travail va consister toujours à observer, appeler les joueurs et comme je vous l’ai dit tout à l’heure, former une équipe solide, une équipe compétitive pour que nous soyons tous orgueilleux de cette équipe.

La préparation pratique de ce match est très difficile. Tout simplement, parce qu’il y a des joueurs qui sont arrivés hier soir très tard, aujourd’hui, ils vont arriver aussi en soirée, très tard, d’autres joueurs vont arriver demain. Au niveau effectif de la préparation de ce match, on a quelques bâtons dans les roues. Nous allons nous adapter.

Vous dites que tous les joueurs que vous avez convoqués sont aptes à défendre les couleurs du Cameroun. Pourtant, dans votre équipe, il y a beaucoup de joueurs qui n’ont que quelques minutes dans les jambes depuis le début de saison à l’instar de Vincent Aboubakar, qu’est-ce qui peut justifier la convocation d’un joueur comme celui-là ?

Vincent Aboubakar est une référence ici au Cameroun pour tout ce qu’il a fait dans le passé. Donc, tout simplement, Vincent est apte physiquement à pouvoir représenter la sélection, d’où sa convocation. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, les fondamentaux de ces matches de préparation sont tout simplement de voir ces joueurs. Vincent a été rappelé pour voir simplement dans un futur s’il sera aussi capable de montrer qu’il peut remontrer ce qu’il a fait par le passé et surtout faire partie de cette aventure pour la CAN.

Qu’est-ce que ça vous fait d’avoir des joueurs, notamment des attaquants en très grande forme dans leurs clubs, notamment Choupo, Lamkel Ze, Nsame… ?

On a fait une analyse et une observation sur une liste de 55 joueurs camerounais. On est attentif sur tout ce qu’ils font, leur capacité à évoluer dans leurs propres clubs. Il y a une liste de 23 joueurs qui est sortie, il y a une liste d’attente aussi. Là, il va y avoir un changement parce qu’il y a une blessure d’un joueur. Il va y avoir un joueur de la liste d’attente qui va être appelé. Et tout simplement, les joueurs qui ne sont pas présents aujourd’hui, ou c’est pour un choix technique ou c’est parce que les joueurs sont blessés. Il y a aussi des joueurs qui ont fait remarquer qu’ils n’étaient pas prêts pour revenir en sélection du Cameroun et d’autres qui ont tout simplement demandé à être écartés pour résoudre certains problèmes personnels. Aussi bien pour nous et pour toute équipe dans le monde, c’est important que les joueurs se sentent en confiance, que le joueur puisse démontrer et s‘épanouir sur le terrain et être dans leurs meilleurs moments. C’est ici au Cameroun et partout ailleurs. Tout le monde veut jouer pour gagner. C’est très important que ces joueurs soient en forme d’où ces choix.

Quand on parle du Cap Vert, ça nous rappelle la CAN 2013 en Afrique du Sud. Le Cameroun n’avait pas participé à cette édition à cause de cet adversaire-là. Est-ce que vous avez préparé la rencontre en tenant compte de cette histoire-là ?

C’est une question à laquelle je ne voudrai pas répondre. Il n’y a pas d’intérêt à parler du passé ni du futur.

Quels sont les critères de sélection des joueurs ?

En premier, les qualités individuelles du joueur, avoir la capacité et l’esprit de venir représenter les Lions indomptables. On sait d’entrée que l’équipe nationale du Cameroun est très importante aux yeux de tout camerounais. Il faut que les joueurs aussi sentent leur fierté à venir représenter les lions. On a observé les joueurs qui ont la double nationalité, on a fait le premier pas pour pouvoir les convoquer mais ils ne se sont pas montrés disponibles à venir représenter les Lions indomptables. Donc si ce joueur n’a pas l’esprit, il ne vient pas. En résumé, la qualité, l’esprit et sa fierté à venir représenter le pays, pour moi, c’est le plus important.

Coach, ce sera votre premier match devant le public camerounais. Est-ce que vous avez une pression particulière ?

Quand on fait partie du monde du football, on a une obligation tous les jours, c’est d’être professionnel et sérieux. Comme je vous l’ai dit tout à l’heure, le plus important, c’est les joueurs et que les joueurs sont aussi avec cet esprit. Je travaille honnêtement, je passe beaucoup de temps à travailler, je n’ai rien à craindre, bien au contraire parce que je travaille beaucoup. Le monde du football c’est ça et je suis prêt pour tout.

Vous avez annoncé un joueur blessé dans la tanière. J’aimerais savoir quel est le joueur blessé et qui est-ce que vous avez appelé pour le remplacer ?

Le joueur en question, c’est Allan Nyom de Getafe. Après son match hier, le médecin du club a pris contact avec le médecin de la sélection. On a appris qu’Allan ne sera pas en condition minimum de pouvoir représenter les lions. On l’a remplacé tout simplement par un joueur de la liste d’attente qui est Harold Moukoudi de Saint Etienne.

Qu’est-ce qui a prévalu dans la sélection d’Ashu Kerrido. Est-ce que vous l’avez suivi ou alors est-ce qu’on vous a parlé de ses performances et ses qualités dans le championnat du Cameroun ?

Au niveau des gardiens, en Tunisie, on a eu les trois gardiens appelés. Onana, Ondoa et Omossola. On voulait répéter les mêmes convocations pour un intérêt national. Les U23 jouent la CAN en Egypte actuellement. Avec Rigobert, on a décidé tout simplement de libérer Omossola pour pouvoir représenter le pays. C’était important pour les U23. A partir du moment où on a libéré Omossola, on a appelé un troisième gardien. Les informations qu’on a eues sur Kerrido sont bonnes. C’est pourquoi nous l’avons appelé


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches