Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Affaire Fecafoot - LFPC : Pierre Semengue ne veut pas se laisser (...)

Affaire Fecafoot - LFPC : Pierre Semengue ne veut pas se laisser intimider

Le brasier est ouvert dans le football camerounais. Et c’est là un euphémisme puisqu’il est permanent. Cette fois-ci, la première balle a été tirée par l’institution en charge de ce sport, la Fécafoot, qui a décidé de suspendre la Ligue de Football Professionnel. Elle a ainsi décidé de gérer les deux championnats pro, d’élever son président au rang de président d’honneur de la Fécafoot, de lui donner un gros salaire mensuel - on parle de 5 millions - contre sa volonté. Suite à la création du Comité Technique qui gérera la Ligue, Semengue a réuni les médias mardi pour leur indiquer la suite des choses. Extraits...

Le 4 septembre 2019
commentaires

Sur la suspension de la LFPC par le comité exécutif de la Fecafoot :

« J’ai un mandat légitime qui va jusqu’au 27 juillet 2020 et je vais le défendre coûte que coûte. Je ne peux pas accepter d’être acheté. Vous m’évaluez à combien pour que j’accepte des falsifications comme çà ? Il faut que j’accepte des gratifications pour que je sois nommé. Vous les camerounais d’ailleurs, me vilipenderez si j’acceptais une affaire comme çà et avec raison. »

La LFPC n’a pas épuisé les voies de recours internes avant de saisir la chambre de conciliation et d’arbitrage du CNOSC :

« Quelles voies de recours pouvez-vous avoir à la Fecafoot quand elle-même a violé les textes ? Est-ce qu’il y a équité ? Il y a eu un recours préalable que j’ai adressé à la Fecafoot, il est resté sans suite. La Fecafoot nous a invité à une réunion, nous y sommes allés trois fois dans le souci de se dire des vérités, mais jamais elle n’a eu lieu… »

Que va-t-il se passer pour l’affiliation des clubs professionnels ?

« Je crois que la fédération pensait déjà à ça et a crée ce qui a été fait aujourd’hui. C’est une idée qui dure depuis longtemps. Le premier vice-président est allé rencontrer les clubs hier (lundi, NDLR) à Douala en essayant de les corrompre sans grand succès. Je ne pense pas que ça puisse marcher. La suspension prononcée ne concerne pas seulement l’exécutif de la ligue, mais aussi les clubs professionnels. Les clubs sont suspendus jusqu’à présent. »

Si jamais la CCA donne raison à la LFPC, la Fecafoot dit que ce serait de nul effet :

«  J’ai déposé mon recours avant cette suspension. Si même il arrivait que cette suspension m’enlève le statut juridique, mon recours a été déposé avant et il tient. J’ai demandé un recours gracieux et un certain nombre de choses pour me donner un sursis à exécution. Ça va certainement prospérer… On fait un certain nombre de choses, qui sont fausses et on veut que j’avale pour être nommé président d’honneur avec un salaire. Pourquoi c’est maintenant ? Pourquoi on s’époumone à faire ce passage en force au mois de septembre ? Pourquoi ne pas attendre juillet prochain ? On aura fini le CHAN… Il y a un agenda caché derrière cette suspension. »


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches