Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

« Comment peut-on être Persan ? » Montesquieu

Camfoot

Ethnocentrisme primaire et raillerie mis à part, il semble tout à fait légitime de se demander comment on peut être malgache et patron d’une entreprise de football. On joue plus ou moins bien au football en Guinée et au Sénégal, et on récolte la vanille à Madagascar. Vu sous l’angle de la tradition et de la coutume, il y a maldonne, bien sûr. Mais c’est vrai, reconnaissons-le, être né dans la Grande-Île ne devrait pas être une tare rédhibitoire.

Le 8 août 2017
commentaires

Monsieur Ahmad Ahmad, comme son nom ne l’indique pas, est pourtant bien malgache et le patron légitime du football en Afrique. Mais serait-ce manquer de respect au nouveau patron que de lui rappeler, par exemple, que l’organisation d’une CAN ne saurait être considérée comme une simple campagne de la vanille dans son île ?

La décision de porter à 24 le nombre d’équipes admises à la CAN est insensée, au double plan de la situation économique et sociale des pays africains et de la qualité du jeu. Je rappelle à mes lecteurs qu’il existe à peu près 48 pays relativement viables dans toute l’Afrique. Mais entre le Cap-Bon et le Cap de Bonne-Espérance et entre le Cap-Vert et le Cap Guardafui, il n’y a que 3 pays parmi ce groupe qui soient en mesure d’organiser sans beaucoup de douleur une CAN nouvelle formule. La Tunisie et le Maroc au nord, et l’Afrique du Sud au sud. Le Nigeria est bien entendu hors-jeu pour le moment.

Ces trois pays ont deux traits communs, à savoir un tissu infrastructurel de bonne qualité et des fédérations de football autonomes, indépendantes et performantes épaulées par un secteur privé actif. Partout ailleurs en Afrique, le football est financé par l’État. Et c’est un facteur déterminant que le patron du football, soucieux de son épanouissement et du sort des populations africaines en général, devrait comprendre et respecter. Le financement massif du football sur les ressources publiques est un choix politique qui vaut ce qu’il vaut. Mais il faut reconnaître que le football ne concourt guère au progrès ni au développement et qu’il ne rapporte rien à nos États.

Alors imposer aux États africains un surcroît de fardeau sous la forme d’un succédané de la Coupe d’Europe en Afrique avec des hôtels de luxe, des autoroutes à six voies, des routes de desserte et des restaurants à tous les étages, est injuste et doit être dénoncé. L’État du Cameroun, il n’y a aucun doute, va trouver les financements qu’il faut, parce qu’il n’a pas le choix, enivré qu’il est de la vulgate du tout-football qui laisse croire que le football est le seul vecteur de l’image de marque du pays. Alors, c’est clair, des besoins immédiats et criants vont être sacrifiés à l’autel du qu’en-dira-t-on.

Sur le front de la qualité, on peut raisonnablement nourrir quelques appréhensions. Déjà à 16, la qualité de la compétition, à l’argus, est nettement à l’étiage. Il ne faut pas se voiler la face : la pratique du football a fortement augmenté partout en Afrique, mais le niveau de qualité n’a pas toujours suivi. La multiplication des participants à la CAN ne saurait avoir un impact vertueux et est plutôt de nature à diluer la valeur de l’épreuve phare du football en Afrique. La CAN doit rester une compétition d’élite, d’accès difficile et réservé aux meilleurs.

Monsieur Ahmad sait tout ça, sans doute. Quelle mouche l’a donc piqué ? Soif de vengeance, ressentiment, haine du Cameroun ? Peut-être. Qui sur cette terre ne nous en veut pas un peu ? En fait, ce serait mieux que le monde entier nous haïsse, mais la plupart du temps, les autres rigolent, lancent des quolibets. Nous sommes rendus au point où le reste du monde met en doute notre sérieux, notre discipline, notre sens du devoir et notre intégrité morale. M. Ahmad n’est pas le premier à nous insulter ouvertement, et on peut parier qu’il ne sera pas le dernier. Naturaliser sa belle tête ronde dans un bocal de guêpes et de piments rouges, comme le souhaitent certains de mes lecteurs, ne servirait à rien.

Dans cette affaire, ce n’est pas l’insulte qui me soucie, c’est plutôt l’accueil favorable généralisé qui a été réservé à la terrible décision de chambarder en profondeur la formule de la CAN, de modifier le cahier des charges d’une compétition déjà en cours d’organisation et d’enjoindre l’exécutant de ce programme qui, en passant, a été sélectionné à l’issue d’un processus concurrentiel, de s’ajuster ou de démissionner. Le braggadocio de M. Tombi, qui bombe le torse en ville, lui qui devrait plutôt être à la tête de la révolte, est insupportable, surtout qu’il n’a pour socle que le Palais d’Etoudi. Encore une fois, il est à espérer que M. Biya, le pompier ultime, saura remonter les bretelles au petit Malgache avant de verser la rançon exigée.

Léon Gwod


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 août à 10:22, par Anselme En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Hayatou doit être nommé Président du Comité d’Organisation de la Can 2019 cela fera mouche. Tous les traitres vont fuir car ne pourront pas regarder Hayatou dans les yeux. C’est d’ailleurs pour èviter Hayatou que la Caf du pauvre Ahamad veut retirer la Can 2019 au Cameroun. Les autorités auraient dû s’offusquer lorsqu’â èté décidée la modification du cahier des charges. Au lieu de cela elles ont mis en avant l’entente avec Ahamad de la Caf. Pourtant on pouvait pousser ce parvenu de la Caf â négocier avec nous. Je pardonne à nos autotités leur mauvaise politique. Ahamad veut se venger de Hayatou et cela se voit depuis son succès à la tête de la Caf.. ahamad est le produit de la Fifa et ne sera pas reconduit prochainement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 16:00, par ngbigben En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Mr Leon, d’abord on n’a pas besoin d’tre originaire d’un pays ’grand de foot« pour diriger la CAF : Les troisieme et quatrieme presidents de la CAF etaient respectivement Soudanais et Ethiopiens avec Yidnekatchew Tessema de l’Ethiopie le president le plus emblemmatique de la CAF après quinze and de regne,escusez du peu pour »un petit Ethiopien".Et puis c’est tres simple, mettons nous a l’oeuvre pour relever le defi et laver l’affront au lieu de pleurnicher tous jours sur tous les toits.

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 15:59, par ngbigben En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Mr Leon , souffrez que je batte en breche votre raisonnement plutot partisan dans cet article. Faudait d’aiileurs mentioner que je suis un de vos inconditionnels mais pour une fois vous m’avez laisse sur ma faim. De quoi parlez vous au juste. Oui Mr Ahmad est bien malgache car il est ne’ de parents malgaches. Il pourrait tres sincerement s’appitoyer sur votre sort d’avoir ete ne de patrents camerounais,qui lui en voudrait d’ailleurs ?. Alors la faute au ’petit malgache« c’est qu’il est devenu tout President de la plus haute instance footballistique Aficaine, il a eu l’outrecuidance de s’immiscer dans la cour des grands,il a commis l’indelicatesse de coiffer a la barbe et au nez le trone a »un grand Camerounais« . Et comme si cela ne suffisait pas, il se met a innover, quel affront ! Le Malheur de Ahmad c’est que c’est le Cameroun qui abrite la prochaine CAN et comme par hazard le Camerounais d’une part n’est pas le pays le mieux structure du monde et d’autre part l’ancien patron du football africain etait aussi Camerounais, du coup certaines sensibilities plutot tres riches en imagination ont vite fait de crier a la revanche du »petit malgache".

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 14:06, par small lion En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    La CAN 2019 a ete octroye au Cameroun en 2014 et non la semaine derniere. Que font les autorites depuis ce temps a part vole et joue au songo ? Je parle meme de 2014 pourquoi...depuis 35 ans si le Biyaland etait ne serait ce que decemment gere nous aurions deja rempli tous les criteres pour organiser cette fete au lieu de toujours aller manger chez lea autres sans honte aucune. Laissez le Maroc tranquil. Ils sont a des annees lumieres de nous faites un tour a Casa Tanger et autres si vous navez pas honte de votre pays vous etes beti. Oubliez la CAN ses gens la peuvent organiser un mondial decent aujourdhui parcequils ont pense a construire leur pays et non a chie la ou ils dorment et continuer daccuser les autres comme les singes de la foret equatorial

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 11:41, par Franck En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Voilà un pays où les matches de 1re division se jouent dans la boue qui s’offusque que l’organisation d’un tournoi lui soit refusé

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 10:50, par Bayam Selam En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Vous êtes condamnés à rester malheureux...
    Vous préparez la CAN depuis 1972 et vous êtes incapables de donner une copie propre, sans faute... c’est tout à coup la faute du malgache, comme c’est la faute de J.A Bell quand il dit que les lions ne sont pas bons... Je vous rappelle que Sepp Blatter le suisse a été président de la Fifa des années durant. quel est le ranking de son pays sur le plan mondial ?
    Vous méritez les dirigeants qui vous roulent dans la farine tous les jours... vous leur donner le bâton pour vous faire battre et tant pis pour vous...

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 10:16, par fiston En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    La haine est la chose la plus dangereuse qui puisse exister dans la destruction d’une organisation quelconque. Comment peut-on changer les règlements du jeu pendant le jeu sans l’accord total des participants !!! N’est-il pas là une forme de dictature ouverte ! Ainsi, où va la CAF avec son nouveau président malgache ! Ici, on voit bien que l’Afrique sera toujours mal partie avec des dirigeants qui veulent résoudre leurs problèmes personnels aux comptes des autres. Imaginez vous que cela se passe avec l’UEFA ou la FIFA par exemple ? Pourquoi les Africains sont-ils ainsi ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 août à 07:45, par david thadus En réponse à : Chronique : Comment peut-on être Malgache ?

    Que BIYA nomme ISSA HAYATOU Président du Comité local d’organisation de la CAN 2019, et qu’il lui donne l’exclusivité de répondre à chaque provocation du malgache, que cela soit verbalement ou auprès des tribunaux de sport. TOMBI, ABDOURAMANE, BIDOUNG ou TCHIROMA, n’ont pas l’étoffe pour s’en sortir devant le malgache.
    N’oublions pas que si le président de la CAF est devenu un dictateur c’est bien du temps de HAYATOU qu’on a donné le droit de vie ou de mort sur les compétitions de la CAF.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon