L1 : Moukandjo et Toko n’y arrivent pas

Camfoot

Respectivement titulaires sous les couleurs de Lorient et d’Angers, les deux attaquants internationaux camerounais étaient dans le dur ce week-end. En panne d’efficacité devant le but, ils n’ont pas été décisifs pour leurs clubs.

Le 18 décembre 2016
commentaires

L’un doit enchaîner, l’autre se réveiller et se relancer. Benjamin Moukandjo (28 ans, 14 matchs, 7 buts en championnat cette saison) et Karl Toko Ekambi (24 ans, 17 matchs, 2 buts en championnat également) ne sont pas dans la même dynamique, mais il y a des week-ends comme celui-ci, où un lien les unit : le manque d’efficacité devant les buts. Eux qui devraient tout le temps endosser la responsabilité de porter l’attaque de leurs clubs respectifs.

Tenez, vendredi, en match avancé de la 18e journée de Ligue 1 de France, Karl Toko Ekambi et Angers recevaient Nantes. Bien sûr, au terme d’un match mal négocié, les Angevins se sont inclinés (0-2) avec leur attaquant camerounais qui n’arrive plus à marquer depuis le déplacement à Bordeaux (0-1) le 19 septembre dernier où il a fini « Homme du match ». Le Lion Indomptable a perdu sa fougue et sa rage de…marquer. Habitué à mettre le feu dans son couloir, il est totalement passé à côté du sujet, constamment stoppé par Dubois, sa bête noire de la soirée. Malgré les douleurs qu’il traîne à ses jambes, il a essayé de réaliser quelques bons coups, mais rien qui puisse faire mal à la défense adverse. Il est remplacé à la 63e.

Assembe et Poundjé encore indisponibles

Samedi, Benjamin Moukandjo prenait le relais avec Lorient qui recevait Saint-Etienne. Or, si les visiteurs ont réussi à marquer 2 buts et à gagner ce match (2-1), ce n’est pas grâce au capitaine des Lions Indomptables qui a fait un match plus ou moins à oublier. Buteur il y a une semaine à Toulouse (3-2), l’ex pensionnaire de Reims a gratté quelques bons ballons au milieu de terrain. Mais en attaque où ses partenaires l’attendaient, il a échoué à la finition. Son entraîneur l’a envoyé se reposer à la 85e. Pendant ce temps, Guy-Roland Ndy-Assembe (30 ans, 15 matchs en championnat cette saison) regardait Nancy tenir tête à Toulouse (1-1) à l’extérieur. Le gardien nancéen, blessé depuis plusieurs semaines, n’est toujours pas sorti de l’infirmerie. Et c’est la même situation pour Maxime Poundjé (24 ans, 6 matchs en championnat cette saison), défenseur des Girondins de Bordeaux consigné à l’infirmerie depuis la
réception de Lille (0-1), le 03 décembre dernier. Il avait été sorti à la mi-temps ce soir-là.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches