Lions Indomptables

Hermann Kingue : Les absents ont des raisons valables

Camfoot

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football en 1984 avec les Lions Indomptables, actuellement entraîneur professionnel à Toronto au Canada, cet ancien international penche pour un dialogue avec ces Lions qui n’ont pas honoré à la convocation d’Hugo Bross.

Le 12 janvier 2017
commentaires

C’est accompagné de la formation d’Ums de Loum, le champion du Cameroun en titre, encadrée actuellement par Bonaventure Djonkep, qu’Hermann Kingue, l’ancienne gloire du football camerounais, a été aperçu, le 3 janvier dernier, en pleine séance d’entraînement au stade de la Réunification de Douala. Âge 55 ans, cet ancien joueur de Tonnerre de Yaoundé a remporté avec l’équipe nationale, le premier trophée du Cameroun à une phase finale de la Can en 1984. Actuellement entraîneur professionnel à Toronto au Canada, il a profité de ses vacances au Cameroun, dit-il, pour échanger avec son ami et ancien coéquipier de l’équipe nationale.

« Très souvent quand je suis au Cameroun, le hasard l’a déjà fait quelques fois, et que Djonkep entraîne une équipe, tout naturellement, il me demande de lui donner un coup de main, et moi je le fais volontiers. Il n’est pas simplement un camarade de l’équipe nationale, c’est aussi un ami avec qui j’ai partagé beaucoup de chose. C’est juste un échange d’idée, personne n’a la science infuse », explique cet ancien Lion Indomptable. Et d’ajouter : « On a évolué dans plusieurs clubs ensemble pendant longtemps avant de se retrouver dans l’équipe nationale jeune et senior. J’ai toujours partagé ma chambre avec lui à l’équipe nationale », affirme t-il.

<span class="caps">JPEG</span> - 114.5 ko

Pour ce qui est de la défection de certains joueurs convoqués à l’équipe nationale pour la Can 2017 qu’accueille le Gabon à partir du 14 janvier prochain, ce technicien de football pense qu’il faut prendre la peine d’écouter ces acteurs avant de tirer les conclusions. « Je ne peux pas trop commenter les décisions des gens, parce que chacun sait pourquoi il fait quoi. Je ne peux pas lire dans les pensées des gens, je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de ne pas venir jouer pour le Cameroun. Mais quoi qu’il en soit, ils ont des raisons valables pour ne pas représenter leur pays. Il faut être ouvert et toujours écouter les gens. Ne pas faire partie de cette sélection, ne veut pas dire qu’ils sont partis à jamais. Je pense qu’il faut discuter avec qu’eux », soutient Hermann Kingue. Pour cet ancien footballeur, les joueurs convoqués sont tous valeureux. « Je pense que quel qu’en soit le joueur sélectionné, ils sont tous des professionnels et je crois que le Cameroun n’a pas à s’inquiéter », affirme le vainqueur de la Can 1984 en Côte d’Ivoire.

Louisa Mang à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 11:42, par badoupassy En réponse à : Hermann Kingue : Les absents ont des raisons valables

    Excusez-nous un peu avec cette affaire de défection, on sait presque tous pourquoi ces garçons ne sont pas venus.
    1- Ndi Assembe ne supportait plus sa 3e place derrière Ondoua et Onana et au regard de son âge il tient à préserver sa place de titulaire en club.
    2-Onana a dit qu’il veut préserver sa place de titulaire à l’Ajax.
    3-Nyom est dans ses atermoiements illimités
    4-Matip traumatisé par Finke ne veut plus venir depuis longtemps.
    5- Amadou Ibrahim et Pounje veulent devenir français et jouer pour la France
    6-Zambo Anguissa avait annoncé depuis qu’il veut se concentrer à gagner une place de titulaire à Marseille.
    Vraiment arrêtons la polémique autour de ces défections. Pour moi la seule véritable défection c’est celle de Nyom qui nous a habitué à ce genre de chose.

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 02:18, par Ambitious En réponse à : Hermann Kingue : Les absents ont des raisons valables

    Tu as raison mon frère, même l’entraineur actuel l’a dit l’autre jour quand il se plaignait que leur libération n’est pas facilitée pendant la CAN comme au mondial. Pourquoi les gens veulent qu’ils sacrifient leur boulot au profit de la nation ? Qui va les nourrir après la CAN ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches