Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables : Sacré numéro 8

Camfoot

Au soir du 27 Mars 1988 à Casablanca alors que le Cameroun a remporté son second trophée continental, Mbouh Mbouh Émile, le capitaine camerounais, demanda à Roger Milla de venir l’aider à soulever le trophée de champion. Vingt neuf ans plus tard, Benjamin Moukandjo a fait la même sollicitation à Nicolas Nkoulou après le cinquième sacre à Libreville.

Le 7 février 2017

Ce geste est encore plus touchant au vu du statut de Nkoulou dans l’équipe. Jeune surdoué précoce, à 26 ans, il a tour à tour perdu le brassard qui devait lui revenir de droit après la retraite internationale de Samuel Eto’o Fils, et aussi sa place de titulaire indiscutable. Comme il y a certainement une justice sur terre, c’est lui qui a permis au Cameroun de se donner le droit d’espérer en remettant les pendules à l’heure dans cette finale. Il a offert de sa générosité, de son leadership, de son expérience et son humilité à ce groupe. Sa hargne et sa determination et le fait de ne pas s’être attardé sur sa situation personnelle, le grandissent encore plus.

Le dossard numéro 8, porte bonheur aux capitaines des lions : Mbouh Mbouh en 88, Géremi en 2000 et Moukandjo 2017 ont offert des trophées à leur génération. Tous ces exploits ont été lconquis grâce à la mise en place d’un bloc équipe surréaliste, avec une solidarité à toute épreuve. Ces équipes camerounaises ont su faire bloc derrière leur numéro 8 capitaine et ont réussi là où on ne les attendait pas. Elles ont su jouer sur leurs points forts tout en exposant les points faibles de leurs adversaires. Ces capis ont mené par l’exemple en vrais leaders.

Le comportement de Benjamin Moukandjo tout au long de cette Coupe d’Afrique des Nations m’a presque poussé à oublier Magnan, tellement ses prises de parole durant les interviews étaient d’une humilité. Il ne parlait que du collectif. Il n’a pratiquement jamais utilisé la première personne du singulier pour s’exprimer, le NOUS et l’équipe étaient toujours au centre de son discours.

Lors de la remise des trophées individuels, il a presque failli refuser le trophée d’homme du match pour aller savourer la victoire avec ses coéquipiers.

Après le fiasco brésilien et son altercation exposé en mondo vision avec Assou Ekotto avec qui il était pourtant très proche, il a su surmontrer sa fragilité pour montrer un autre visage, le sien propre. Ce moment d’impair ne définira donc pas le reste de sa carrière... Chapeau !

Il va falloir un jour que le sélectionneur Hugo Broos nous explique comment et pourquoi il a fait de lui son meneur puisque rien ne présageait un changement aussi drastique. Et en plus, le groupe de leadership avait été nommé bien recemment.

Mais il faut l’avouer, la methode Broos et ses choix lui ont donné raison. Et totalement.

Enganche


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 8 février à 08:18, par stesicm En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    Bon, c’est vrai qu’en ce qui concerne le dossard 8, le capitanat et les victoires, il y a une certaine recurence dans la similitude. Mais il serait assez malhônette de mettre le cas de Mokounadjo sous le fait de ce qui apparaît de prime à bord comme une sorte bon sort, pour ceux qui voudrait voire une force métaphysique dans la chose.
    Dans un article recent j’ai dû revenir sur les méthodes de l’entraineur. Pour me resumer, pour réussir ce que cet entraineur a fait, il faut avoir un sacré culot et être d’une de ces têtutesses sans pareil. Imaginez vous un système comme le notre, bâclé, opaque et vicié où certaines règles n’obéissant à aucune logique et objectivité ont fait leur nid. Ce monsieur arrive et décide d’aller en contre-sens du non sens. Puisqu’il s’agit ici du capitanat, là aussi, le coach a changé les habitudes du ministre qui nommait les capi et ses adjoints. Pour Bross, être capitaine obéit à certaines conditions et valeurs : L’humilité, le leadership, l’envie et la détermination à être là, le rendement sportif, les compétences sociales du joueur et mais aussi la capacité à pouvoir bien s’exprimer devant les médias et biensûr il faut déjà être un cadre. Nous voyons bien que à peine deux joueurs constitueront la short-list obéissant à ces critères.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 14:07, par Footholics En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    @David Thadus
    Je ne fais occupe fixation sur Geremi. Je tenais juste à mettre les points sur les i si je peux me permetre de parler ainsi. En plus dans le texte il est question des capitaines et non des vice capitaines. Mon frère ne cherchons pas de problème là où il y en a pas. Les lions sont de nouveau rois d’afrique c’est le plus important.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 17:53, par Jeannot En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    @pat2lyon,

    « On sait pour OBAMA roule » , un peu comme toi quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 17:52, par Jeannot En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    Sacrés camerounais !

    c’est bien beau tout ça ! mais à la prochaine défaite ( mars) vous verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 15:46, par alser En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    sacre Mokandjo, exemple d’humilité et d’abnegation pour la jeunesse camerounaise, j’espere que cette coupe d’afrique permettra a ces lions de se faire respecter et pourquoi pas de decrocher des meilleurs contrats, bravoo encore

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 11:26, par david thadus En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    @small lion n’est qu’un ridicule petit minable comme ses mentors ernest obama de vision4, que j’ai suivit hier entrain de se masturber le cerveau pour nous expliquer que c’est a cause de ses critiques demesurées sur la FECAFOOT et HUGO BROSS, que les lions ont eu un sursaut d’orgeuil pour aller ceuillir le trophée, et il fait en citant les autres charlantans que sont ses amis BELL et consorts, mais je tiens a redire a ce OBAMA de malheur, que j’ai les archives de RFI ou Bell avait déclaré après le null qui éliminait le gabon que la messe est dite pour les lions et que cette équipe ne pouvait plus traverser les 1/4 de finale surtout devant le favori en papier qu’on appelait senegal, si c’est avec des déclarations pareils qu’on booste le moral d’un enfant alors je me demande comment fais donc pour recruter les gens a VISION4

    • Le 7 février à 11:50, par julien En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      @davidthadus laisse ses gens là c pas la peine de parler de ses gens là qui jugent et qui croient tout savoir mon frère .Quand tu vois certains même sur se site après la victoire viennent te dire que broos à fait 1 mauvais classement etc je pense que c @pat2lyon qui a raison sa ne sert à rien de vouloir convaincre des gens qui détiennent la vérité on dit souvent que nul n est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre . C des soit disant experts du foot mais depuis 15 ans on n avais rien gagner or ils étaient tous la . Tu sais ils attendent le prochain match déjà mais mon frère David il ya une chose qui me fait plaisir c que aucun d eux n’a sorti la phrase culte des perdants en disant《même moi avec cette équipe j aurais gagner la coupe 》ce qui signifie que même sans le dire ils reconnaissent que broos à fait ce qu’il n auraient pas fais merci mrs broos

    • Le 7 février à 12:14, par pat2lyon En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      @david thadus.
      Tu parles de ce pitre d’Ernest Obama ? La voix cachée des gens déchus qui tentent de donner une image de solidarité vis à vis de l’équipe mais qui en sous-main utilisent des parvenus au niveau journalistique élémentaire pour torpiller la cohésion dans les lions.
      On sait pour qui ce charlatan roule. Ce piètre journaliste qui s’est vu propulser au devant de la scène médiatique par son frère du village et qui pour se faire une notoriété a décidé de tremper son cou dans la merde des intrigues, du chantage et du dénigrement. Ce piètre soldat à gages des personnes mal intentionnées, qui, se croyant tout à coup grand journaliste est pourri par l’excès de zèle. Il fallait voir comment plein de ce zèle puant, il s’est vu humilier par Guillaume Sorro au cours d’une interview commune dans laquelle il était clairement le cheveu dans la soupe. Les gens comme Ernest Obama c’est tout ce qu’on ne veut pas comme journaliste. Si tu veux rédiger un livre pour te blanchir ou dénigrer les autres sans te faire démasquer, il suffit d’en attribuer la paternité à ce nullissime dont la culture foot est au-dessous de zéro. Il fallait le voir balbutier dimanche à essayer de donner l’historique des CMR-EGYPTE. La honte absolue. Les gens comme Obama appartiennent à la catégorie de ce qu’ils appellent dans leur milieu les journalistes KILAV. Tu lui refiles un peu de sous, il te blanchit comme neige, sinon tu es mort. Le dépotoir du journalisme.

    • Le 7 février à 15:24, par stesicm En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      Hahaha ! Yes Papi ! A la fin de ta r’eaction, je dis seulement : Point final !

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 08:59, par pat2lyon En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    « Le comportement de Benjamin Moukandjo... tellement ses prises de parole durant les interviews étaient d’une humilité. Il ne parlait que du collectif. Il n’a pratiquement jamais utilisé la première personne du singulier pour s’exprimer, le NOUS et l’équipe étaient toujours au centre de son discours. » Tout est dit.
    Waouh, depuis quelques jours les articles de camfoot sont d’une de ces lucidité ! Les nous autres avons eu raison beaucoup plus tôt.

    • Le 7 février à 15:14, par stesicm En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      hahaha, si même le « lionceau » (petit lion) devant l’évidence a fini par avouer qu’il priait pour les lions, ce n’est pas la soudaine objectivité de Camfoot qui devrait nous surprendre

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 07:42, par Footholics En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    Monsieur le journaliste vous parlez des capitaines du cameroun ayant portés le dossard nr 8. Vous citez Geremi en 2000. Ce dernier a certes été vers la fin de sa carrière vice capitaine des lions mais jamais le premier capitaine de l’équipe nationale, encore moins en 2000.
    Donc pas de similitudes avec Mbouh Mbouh et Moukandjo.

    • Le 7 février à 08:39, par julien En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      Je pense que le journaliste voulait évoquer les jo de 2000 pour parler du capitanat de geremi. C était certes pas l équipe A mais il parlait dans sa globalité le rôle du capitaine et le numéro 8

    • Le 7 février à 15:10, par stesicm En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      Bien joué @Julien. Tu viens une fois de plus de mettre en évidence le fait qu’il ya des gens qui ne prennent jamais le temps de contourner un sujet avant de repondre. La précipitation n’est jamais une bonne chose.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 13:38, par david thadus En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    @pat2lyon, on dit exacto la même chose, quand je parle de jean lambert nang ou de charles ndongo je sais que c’est des gars bétis, donc si amougou belinga voulait vraiment des gars bétis pour l’aider, voilà des ainés qui aurait accepter volontier lui donner un coup de main pour recruter des bons, mais alors de tres bon journalistes pour lancer sa VISION MERDE, mais comme entre les aveugles c’est le borgne qui dirige la troupe alors il ne trouve mieux que les ernest obama, parfait ayissi pour conduire sa chaine, ce qui est regrettable c de débaucher des gars comme jj Ze chez chatué pour transformer ne merde comme ils font là.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 12:53, par david thadus En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

    Merci grand @patlyon, tu as vraiment une culture a tout piger, meme dans le jouralisme tu connais trier le bon grain de l’ivraie, ce que tu decris de OBAMA on n’a pas vraiment besoin de voir vision 4 2 minutes pour comprendre que luis de funes de mémoire aurait mieux fait devant une camera que cet ernest obama de pacotille, il veut ressembler a jean lambert nang dans ses analyses, mais il est à des années lumières du talent de nang dans le foot ball, il veut ressembler a charles ndongo dans ses analyses politiques, mais là encore il a choisit l’icone des icones pour essayer d’imiter ; finalement il est nulle en tout et comme il ne peut pas la fermer, il tombe dans l’invective et l’injure.
    Je me demande comment avec des pitreries pareilles amougou belinga compte depasser Canal 2 un jour ?

    • Le 7 février à 13:22, par pat2lyon En réponse à : Lions Indomptables : Sacré numéro 8

      T’as tout pigé mon cher @david thadus.
      Tu sais, vouloir dépasser Canal 2 c’est une ambition légitime, mais encore faut-il s’en donner les moyens. Malheureusement si ton premier critère de choix du personnel c’est « être le frère du village » ça devient vraiment compliqué. Je ne dis pas que Canal 2 est irréprochable, mais au moins il y’a un professionnalisme ou au moins une volonté de professionnalisme qui transparaît dans le travail de ses journalistes, et même dans le recrutement, tout comme chez Equinoxe par ailleurs. Vison 4 a des journalistes qui pensent que le sensationnel est une ligne éditoriale. Y’a qu’à voir les rigolo comme parfait Ayissi et les autres membres de la troupe. De vrais rigolo. C’est pas un secret, Canal 2 « est » bamiléké et vision 4 « est » beti. Le problème se pose dans le choix des hommes. Amougou Belinga remplit les betis dans sa chaine mais au lieu de prendre alors les meilleurs possibles, il s’entoure de zozo. Le pire c’est que même ceux qui à la base étaient bons comme J J ZE (de l’Est) sont devenus au contacts des autres, des journalistes très douteux. Et avec des gens comme OBAMA c’est encore la catastrophe. Ils sont même aller chercher un blanc pour présenter le JTV. Où c’était un réfugié oh !?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon