Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Adolphe Teikeu, le hasard du destin

Camfoot

Titulaire dans la défense des Lions Indomptables pendant toute la coupe d’Afrique des nations (Gabon 2017), Adolphe Teikeu peut se targuer de faire partie de la liste très restreinte des joueurs ayant pu arracher l’indéfectible confiance de l’imprévisible Hugo Broos. Hormis la finale contre l’Egypte où il a eu maille à partir avec le duo Salah-Elneny avant de sortir sur blessure (30e), il a été performant dans l’ensemble du tournoi.

Le 15 février 2017
commentaires

Une des qualités que l’on reconnait au défenseur central de Sochaux (Ligue 2 France), est son engagement qui lui permet de remporter régulièrement ses duels aériens. Loin d’être un fait de hasard, cette qualité a été acquise alors qu’il était encore jeune. Pour comprendre l’origine de son impulsion, il faut revenir des années plus tôt alors que sa soeur aînée pratiquait le volley-ball et a fait l’équipe nationale du Cameroun. Il la suivait tout naturellement. « Il allait s’entraîner au complexe multisports de Bafoussam avec sa sœur volleyeuse », se souvient Julienne Kamgang, sa mère.

« Teikeu Adolphe, à Colaco (Collège la Confiance) était un volleyeur », ajoute Jean Pierre Kenmeugne qui se revendique comme celui qui a assuré la reconversion du sportif de volleyeur à footballeur. « Après la création de l’équipe Colaco FC, pour jouer la montée en ligue régionale de l’Ouest, il fallait des joueurs qui n’ont jamais eu une licence avec un club. Et il fallait trouver des joueurs talentueux. Nous nous sommes dit qu’il fallait s’appuyer sur la morphologie des sportifs de l’établissement », déroule l’actuel directeur administratif de Fovu de Baham. « Mon entraîneur m’a donné une liste de joueur que j’allais convaincre dont Adolphe Teikeu qui devait jouer défenseur », précise-t-il. La reconversion n’est pas difficile, puisque Teikeu est né d’un père ancien footballeur ayant précocement mis un terme à sa carrière après avoir défendu les couleurs de Aigle de Dschang et Racing de Bafoussam entre 1966 et 1970.

« Mon père a vite arrêté de jouer au football dès qu’il a eu des jumeaux. Et dans nos us et coutumes, il ne pouvait plus se mélanger aux autres n’importe comment », éclaire Valery Kamegni, frère aîné d’Adolphe Teikeu.

En 2006, Adolph contribue à la montée de Colaco FC en 2e division régionale. La même année, la jeune équipe enlève l’unique ticket de l’Ouest pour le championnat national junior. Pas attendu, Colaco FC crée la surprise. « On ne vendait pas chère la peau de Colaco ; mais avec des talents comme Teikeu, nous avons disputé et remporté la finale du tournoi face à Coton Sport de Garoua ayant dans ses rangs Sally Edgar », explique Jean Pierre Kenmeugne qui décrit Teikeu comme « un joueur engagé, motivé, très audacieux et volontaire ».

En 2007, Teikeu alors élève en classe de 1re A4 espagnole entame sa deuxième saison avec Colaco ; mais file à Fovu club de Baham pour jouer en première division. Et dans le club de la grotte sacrée, il connait des débuts difficiles. Après quatre journées, il n’avait pas joué aucune minute lors d’un match officiel. Des supporters qui le connaissent sont mécontents et le font savoir à l’entraîneur. Lors de la quatrième journée contre Astres de Douala, Adolphe Teikeu est aligné dans l’axe central de la défense de Fovu. Un premier match hors norme et il devient aussitôt titulaire.

Sélectionné dans l’équipe nationale junior du Cameroun alors entraînée par feu Alain Wabo dit « Capelo », il dispute la coupe d’Afrique des nations de cette catégorie en 2009, et les Lionceaux perdent en finale contre le Ghana.

Teikeu signe un contrat professionnel en Ukraine où il passe six saisons avant de rebondir en France au sein Sochaux. Agé de 27 ans, le fraichement champion d’Afrique peut prétendre à meilleur club.

Gaël Tadj, à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 16 février à 20:25, par Happi de Bana... L’enfant du pays En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    Regardez vous même comment Salah l’admire !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 13:27, par stesicm En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    Adolph Teikeu a toujours été comme ça. L’ors du match contre la france, j’avais déjà eu cette impression du déjà vu en lui. Car, il m’avait étrangement fait penser à Magnan. Un journaliste a même cru bon de faire un rapprochement entre les deux après une action éclatatnte mais assez spectaculaire. Maintenant, avec la CAN, nous savons tous que les joueurs de race noire à l’instart de Pogba et autres aiment bien avoir un look particulier pour aborder les compétitions internationales. Peut-être pour des raisons de visibilitée ? J’en sais tien. Toujours est-il que Teikeu lui, a choisi ce qui se fait de plus en terme de coupe de barbe actuellement, à savoir, à en porter long (moi-même j’en ai une) et de la teinter... à l’image de Song à la fin de sa carriere. Retenons que son teint et sa stature physique ne resulteraient de son bon vouloir. Du coup, même la nature lui a donné des attributs visiuels de Song. Ironie du sort, il faille encore que le directeur administratif des lions lui donne le...Nr. 4. Meilleure coincidence n’existe pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 12:14, par Footholics En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    Hey les gars et si on revenait au football ?
    Parlant de foot justement, je trouve que ce Teikeu me fait trop penser à Rigo. Ma question à ceux parmi vous qui le connaissent ou qui le suivent depuis ses débuts : A t-il toujours été comme ça ou alors il cherche juste à copier Magnan ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 08:49, par Jeannot En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    @david thadus,

    Ce n’est pas parce que les gens souffrent ailleurs que je devrais accepter de souffrir moi aussi.

    C’est quel raisonnement bancal ça ?

    Tu es sûre qu’il n’y a pas des gens autour de toi qui souffre autant que toi sinon plus ? Mais est-ce que ça t’empêche de vouloir mieux que ce que tu as maintenant ?

    Et puis, ici c’est CAMFOOT, on parle foot, à la limite sport. Il y’a d’autre site pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 07:28, par david thadus En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    C’est pas par ce les gens de NW et SW souffrent qu’on doit tout arreter au CAMEROUN bon Dieu, vous parlez de souffrance allez chez les francophones de l’Est, de l’extreme nord, vous verrez le dégré 0 de la misère, des enfants qui fréqenetent a 100 dans un enclos a chèvre d’a peine 100 m2 et baptisé ECOLE PUBLIQUE sans salle de classe, sans table banc sans rien, alors rien du tout, c’est cela la réalité en zone francophone 3/4 du territoire national, dans la misère la plus totale, et maintenant on a d’yeux que pour le NW ET SW, qui sont les régions ou les meilleures formations hospitalires pillulent privés comme public, les meilleures écoles, a la fin que veut-on ? que la division coloniale continue de nous séparer jusqu’a quand ? le Camaroes decouvert par les portugais en 1475, comprenait-il des anglephones et des francophones ? le Kameroun des allemands en 1880 comprenait-il des anglephones et des francophones ? Il ne faut pas que les anglais et francais viennent en 1918 nous faire croire que c’est eux qui ont inventé le cameroun, cela ne peut jamais être accepté. Q ue Muna qui aujourdhui defend bec et ongles les separatistes sachent que son père est l’un des architectes de l’etat unitaire, s’il veut prostituer sa mémoire tant mieux pour lui.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 07:16, par david thadus En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    En defense, il a la hargne d’un rigo song, l’engagement d’un carles puyol, le talent d’un baresi, et le calme d’un kundé emmanuel, avec tout ceci, si PSG veut aller loin, il doive revoir leir defense en s’appuyant sur des gens comme aldolf teikeu.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 05:54, par Bercol En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    Ce garcon pour moi est la REVELATION de la CAN 2017 cote Camerounais. Je suis hyper surpris d’apprendre qu’il a dispute le chanpionnat au Cameroun. Je parie qu’il va trouver un club de loin meilleur a Socheaux car il le merite ; Bon vent AT4.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 22:09, par ngbigben En réponse à : Adolphe Teikeu, le hasard du destin

    Merci pour les infos sur nos Lions Gael,leurs parcours respectifs nous interessesnt, mais la tu m’as laisse sur ma fin. Comment se passe donc son passage de Fovu ..... puis six ans en Ukraine... et il rebondit a sochaux ! Pourrais -tu nous eclairer un peu sur son parcous, Merci.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches