Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

Camfoot

Sa nomination à la tête de la sélection avait déjà surpris. Tombi A Roko, l’usurpateur, l’avait coopté alors qu’il ne faisait pas partie de ceux retenus dans la première partie de sélection et dont les noms étaient consignés dans la short-list des prétendants au poste. Sous le feu des critiques, en panne de victoire depuis le sacre à la CAN2017, et désigné comme le principal responsable de l’élimination précoce du Cameroun pour le Mondial 2018, le Belge dont les choix tactiques ont été souvent l’objet de polémiques, est depuis lors, sur le gril.

Le 26 septembre 2017
commentaires

Pendant quelques semaines, soit entre le match des quarts de finale et le premier match amical préparatoire à la Coupe des Confédérations, il a été célébré et porté en triomphe. La tête de Hugo Broos est désormais mise à prix. Surtout au lendemain du naufrage des Lions indomptables à Uyo (4-0) doublé du maigre match nul (1-1) arraché sur le fil face aux Super Eagles lors du match retour à Mfandena le 04 septembre dernier, consacrant l’élimination des champions d’Afrique en titre, condamnés à regarder la Coupe du monde 2018 devant leur petit écran. Depuis lors, l’ancien défenseur d’Anderlecht a perdu le peu de crédit que lui vouaient encore certains supporters des Lions chez qui la Can 2017 a attisé la flamme de la sympathie vis-à-vis du patron de l’encadrement technique des fauves. On le vilipende, on le traite désormais de tous les noms d’oiseau au motif qu’il n’a jamais été un coach charismatique et n’a même jamais été objectif dans sa démarche.

Disciple de Ponce Pilate

Adepte des schémas tactiques brouillons et des classements improvisés, Broos c’est aussi le roi de l’esquive. Ne l’avait-il pas démontré lorsqu’il s’est défait de sa responsabilité au sujet de la défaite en match amical en Belgique, sa terre natale, contre la Guinée ? En disciple de Ponce Pilate, il avait jeté en pâtures les administrateurs de l’équipe nationale, prétextant que ces derniers géraient la sélection nationale comme on tient une épicerie. Résultat des courses, la prise de repas des joueurs avait été retardé. Du pain béni pour la presse obligée d’ouvrir le feu sur le management des Lions Indomptables plutôt que faire l’autopsie des choix tactiques du coach largement discutables.

« Tueur de talents »

Incapable de convaincre et de conserver des talents, Broos a choisi de les passer à la potence, les poussant vers une retraite internationale précoce. Idriss Carlos Kameni, Joël Matip, Amadou Ibrahim et plus récemment encore André Onana, Choupo-Moting, Nyom, Gaetan Bong, en sont quelques spécimens. Quel crédit accorder aujourd’hui au « sorcier blanc » quand on sait qu’au lendemain du flop à la dernière Coupe des Confédérations, il s’est offert le luxe, d’attribuer à ses joueurs, une attitude d’enfants gâtés alors que lui, le père n’avait pas été suffisamment sévère envers eux comme ce fut à la CAN au Gabon ? Comment continuer de faire confiance à cet apôtre de la politique du bouc émissaire ? qui s’est moqué en pleine conférence de presse, du jeu stéréotypé de Christian Bassogog, sacré meilleur joueur de la CAN 2017. Pire, il a tiré à boulets rouge et en mondovision sur Vincent Aboubakar au motif qu’il perd beaucoup de ballons parce qu’il croît qu’il lui revient à chaque fois de faire la différence. En fait, il critique ses propres choix puisqu’il est le seul responsable de la sélection des joueurs en équipe nationale comme il l’a souvent assuré. Il est tout autant responsable de la venue de Bassogog que de celle de Ndip També ou de tous ceux qui jouent en cinquième division dans les championnats tout aussi ténébreux. Comment fait-il pour repérer ces joueurs dans de miteux championnats ? A t-il une agence de gestion de joueurs et veut-il s’assurer de mettre "ses joueurs" en évidence pour pouvoir tirer une forte plus-value ?

Partira, partira pas ?

Suffisant pour comprendre qu’Hugo Broos est devenu le mal aimé d’une foule de footeux jaloux de leur sélection nationale fanion. Avec la déchéance de son mentor Tombi à Roko, n’eût été de l’état délabré de la structure footballistique du football du Cameroun, l’homme serait certainement déjà loin de cette équipe. Mais, en a-t-il seulement conscience ?

Si certains réclament son départ à cor et à cri, le technicien Belge qui se défausse sur certains de ses joueurs, lui, entend continuer l’aventure à la tête de la sélection jusqu’à la CAN2019. « On peut être content de la prestation des nouveaux joueurs. Ça nous donne aussi des possibilités pour l’avenir. Moi je n’ai aucune raison de partir maintenant. On va se mettre à table et voir si c’est encore possible de continuer. Mais pour l’instant, il n’y a aucune raison, mais aucune raison de démissionner. Dommage pour les gens qui espèrent peut-être que je m’enfuis maintenant  », confiait-t-il il y a trois semaines.

Le coach vit en plein sur un nuage !

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 09:07, par Giresco En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    Quand je regarde les récentes performances de notre équipe nationale je constate que la Can 2017 remportée au Gabon n’était que le fruit du pur hasard. Comment pouvons-nous accepter qu’une équipe après son sacre à la coupe d’Afrique des nations n’aie plus gagné le moindre match « sauf la victoire face au Maroc ».
    Comment une équipe championne d’Afrique ne peut pas conserver son ranking au classement FIFA après son sacre ? La Côte d’ivoire par exemple après son sacre a régné sur le toit de l’Afrique pendant presqu’un an avant de céder sa place à l’Algérie. Pourquoi ce n’est pas le cas pour le Cameroun ? Parce qu’il y’a un entraîneur qui tue les talents, un entraîneur qui depuis son arrivée dans une équipe n’a pas encore trouvé un onze type de départ, toujours entrain de surprendre le public avec la liste des joueurs de seconde zone qu’il ramasse dans les championnats de 3e divisions en Europe au profit de nos joueurs cadres tels que onana,nkoulou,matip,et choupo moting. Quand on est en panne de résultats le bon monsieur se permet de dire qu’il assume ses choix. On assume ses choix quand l’image d’une nation est en jeux ? Pire encore récemment il critiquait bassogog et Aboubakar pourtant c’est lui qui les titularise. Ça veut dire que lui même se contredit et c’est la preuve que ce n’est un entraîneur charismatique.

    • Le 27 septembre à 14:35, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

      Vous aimez souvent dégrader les performances des autres et comme c’est le hasard qui est la clé du succès sportif : peux-tu nous dire pourquoi aucun club camerounais n’a gagné un trophée continental depuis 1981 après l’union de Douala ? 16 joueurs moyens ne peuvent pas jouer la CAN et la coupe des confédérations en une même année et ne pas se fatiguer. Pendant ce temps les Nigérians se reposaient. Nous n´avons pas plus du socle sportif des années 1980 adéquat à nos exigences et nous devons, donc par conséquent revoir nos modes de formation des jeunes. Ces années là l’Union de Douala et le Canon se retrouvaient au Carré d’As des clubs champions africains. Le Cameroun était capable de faire deux équipes performantes des Lions. Aujourd’hui nous ne parvenons pas à produire 22 joueurs de bon niveau et ce sont les coachs, qui doivent travailler avec le produit médiocre de notre travail, qui doivent être fautifs ?!?! Les talents ne manquent pas au Cameroun, mais arrêtons le népotisme et la démagogie, qui détruisent même la manne de joueurs binationaux nous tombant du ciel !?!?! Et de plus il est inconcevable que Milla de 38 pommes réelles coure plus que nos jeunots actuels de 22 à 28 pommes. Si ce sont les vrais critères, qui sont bonne impulsion, il faut dissoudre toute la Fécafoot et recommencer à zéro, car il ne faut plus se cacher derrière des expatriés pour cautionner le travail médiocre de la DTN et donc par conséquent de la Fécafoot.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 05:36, par Anselme En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    On saura un jour si c’est Broos Hugo le fautif. On saura aussi si c’est la magouille qui tue les Lions devenus domptables. On saura certainement si le trafic d’âge est un fléau. Bref on constatera qu’il faut donner l’équipe à Matip, Choupo, Ngadeu et Onana pour former notre ossature.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 03:58, par Patrick En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    Sérieusement, les choses doivent être normalisées dans ce pays. De 1982 à 2006, le stade ahmadou ahidjo était toujours plein pendant les matchs à domicile. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le même. Bassogog devrait oublier de distribuer sa billette. Personne ne se présentera. De 1982 à 2006, les Camerounais vivent dans une société normale. Ceux où notre football glorifie mais n’est pas la meme Aujourd’hui, nous sommes plus occidentaux et notre makossa qui a été notre clé du succès a été oublié par les Camerounais. Tant que nous arrêterons notre comportement occidental et indiscipliné, ce sera quand nous imiterons nos lions de 1990. La paix, la corruption doit s’arrêter, la civilisation occidentale doit être réduite afin que nous puissions être plus sérieux et paul biya doit partir.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 20:39, par Footfootfoot En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    Le simple fait que nous sommes encore ici entrain de disputer si Brousse reste ou il part est la seule preuve que l’on a besoin pour comprendre pourquoi les choses vont tres tres mal au Cameroun diriger pas une bande de traitres imcompetents.

    - A ce niveau Brousse ne sait pas faire des remplacements par rapport au temps de jeu.
    - Brousse ne sait pas les vrai postes de ses joueurs, alors il met n’ importe qui n’importe ou.
    - Brousse ne sait coatcher qu’un systeme defensive qui ne peut pas reussir aux Lions a partir d’un certain niveau de la competition.
    - Brousse tiraille constament sur ses joueurs au lieu de revoir ses propre lacunes.
    - Brousse convoque des joueurs qui sont tout simplement... Je ne sais meme pas quoi dire (Ntambe, Nsame...).
    - Brousse a un probleme tres grave contre les joueurs technique (Moting, Njie, Boumal...).
    - Brousse est un nullard qui a ete imposer par le reseau mafiosof qui controle les Lions.
    - Celui qui a nommer Brousse etait ilegal ce qui fait de Brousse automatiquement ilegal a la tete des Lions.

    Quelque soit le raisonnement que certains veullent donner au gens, Brousse devrait deja etre une memoire du passer ; mais helas pas au Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 18:39, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    Qui voudra bien entraîner une nation de football tiraillée entre les lobbys, qui veulent avoir de l’ascendant sur l’entraîneur, afin de mieux placer leurs nullards de joueurs ? Le travail de sape, que fait camfoot contre Hugo Broos, ne résulte que du fait que ce dernier refuse de sélectionner les pieds plats de protégés évoluant dans des championnats minables. Le Cameroun a actuellement deux à trois générations joueurs moyens. Cet état des choses est à porter critiques justifiées à un formation de base de mauvaise qualité, donc le manteau est à faire porter à la DTN. Nous avons atteint avec une ossature de 16 joueurs l’exploit de gagner une CAN, mais si nous avons un brin de lucidité analytique, nous devrons comprendre que cette ossature ne pouvait pas jouer deux compétitions majeures en une année et faire des prouesse aux éliminatoires de coupe du monde.

    Les joueurs sont fatigué et jeter des tomates pourries sur le coach, en oubliant le manque de talents dans la profondeur de notre football national en très piteux état, est faire preuve de mauvaise foi. Tout le système de formation et d’encadrement des footballeurs au Cameroun est à remettre en cause, mais ce n’est pas, parce qu’un coach aura sélectionné plus de joueurs de Maxime Nana, que Stephen Sunou lui tirera dessus, parce qu’il n’a pas sélectionné son pied plat de protégé.

    • Le 26 septembre à 18:44, par Bobill En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

      C’est pourtant ces lobbys, qui ont barrés la route à Matip au profit de Chedjou et plein d´autres footballeurs plus talentueux en souffrent ?!?! Continuez donc à proposer vos nullards de Petit poisson de Ngomedjap, mais ne tenez pas les entraîneurs pour responsables de vos gabegies et tripatouillages sportifs : De grâce

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 17:19, par primox En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    On ne peut plus compter sur ce coach pour manque de resultats positifs aboutissant a la chute progressive du 237 au classement fifa.
    pourquoi il ne fait pas appel aux joueurs evoluant en angleterre ?
    il est temps qu,il quitte le navire !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 16:42, par Patrick En réponse à : Lions indomptables : Hugo Broos a t-il encore une crédibilité ?

    Ce nullard devrait sellectione Joel Tagueu d’Avai au Brésil. Il est un buteur naturel.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches