Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

Camfoot

Originaire de Bamenda, Ephraim Ngwafor Ndeh est né le 19 mars 1953 à Mankon, de Gideon Anye et lydia Nyamgoh. Il a passé son enfance à Limbe et c’est naturellement dans cette ville portuaire du Sud-ouest Cameroun qu’il fera ses études primaires, de 1958 à 1965 à la National Authority School Bota, sanctionnées par le first school Living Certificate. Il poursuivra ses études secondaires au Saint Joseph’s College Sasse of Buea de 1965 à 1973.

Le 21 juillet 2013
commentaires

Il y obtiendra le GCE Ordinary Level en 1970 et trois ans plus tard (1973), le GCE Advanced Level, diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires.

Il s’est ensuite dirigé du côté de Yaoundé. En 1973, il s’est inscrit à la faculté de droit de l’université de Yaoundé et en sortira en 1977 nanti d’une licence en droit. En 1977, il s’envole du côté du Canada et s’inscrit à la Dalhousie Law School. Il graduera en 1978 muni du LLM. Il s’est ensuite dirigé à Londres et obtient un PHD à l’Université de Londres.

Après sa formation académique, il retourne au pays et est recruté comme enseignant à la Faculté de droit et science académique de Yaoundé. Il est promu Maître de conférence en 1992, puis Professeur en janvier 1998. Dans les universités camerounaises, il a été tour à tour Chef de division, Directeur des Affaires Académique et de la Coopération à l’Université de Yaoundé, puis Recteur de l’Université de Yaoundé II (du 6 octobre 1995-30 octobre 1998).

Il est également Chef du département de droit commun à l’université de Yaoundé, membre du Barreau du Cameroun, Conseiller Juridique de HydroMine Inc à New York (Mine, construction de port, énergie etc.), Conseiller Juridique de BSM Petroleum Nigéria, Conseiller Juridique à l’Autorité Aéronautique Civile du Cameroun, Membre de la Cour Internationale d’Arbitrage de Londres (LCIA), Membre de la Cour Permanente des Nations Unies pour la Résolution des conflits Internationaux.

Il est aussi auteur de douze livres et une trentaine de revues.

Il ajoutera une casquette à son curriculum vitae, celle de la reconstruction du football camerounais…

JK


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2013 à 06:55, par Wahsih a Deng En réponse à : Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

    Au lieu de :
    « Il y a plusieurs universitaires à Londres où les étudiants peuvent passer leurs doctorats. Le journaliste JK devrait bien faire ses devoirs. »

    Lire :
    « Il y a plusieurs universités à Londres où les étudiants peuvent passer leurs doctorats. Le journaliste JK devrait bien faire ses devoirs. »

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet 2013 à 12:37, par Wahsih a Deng En réponse à : Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

    Coup de chapeau au journaliste JK pour les quelque détails qu’il nous a fournis dans son article. Comme tout bon journaliste au bercail, JK ne fait pas attention à certains faits qu’il présente à son lectorat.

    Tout individu ayant pris la peine de cerner de près le système britannique de l’époque coloniale ou du système éducatif des territoires sous protectorat britannique vous dirait que les écoles primaires des collectivités locales s’appelaient, NATIVE AUTHORITY (NA) School et non NATIONAL AUTHORITY School. Secundo, la durée des études secondaires chez nos frères et sœurs anglophones est de 7 ans. Or le journaliste JK nous laisse entendre que le Prof Gwafor a passé 8 ans chez les Catholiques à Sasse.

    Qui plus est, St Joseph’s College Sasse ne dispensait pas les cours de « A » Level dans la première manche des années 70. On avait affaire à ladite période à 4 institutions où les Anglophones pouvaient suivre les cours de cette envergure, à savoir CCAST Bambili, CPC Bali, CCAST Kumba et Lycée Bilingue de Molyko.

    Il y a plusieurs universitaires à Londres où les étudiants peuvent passer leurs doctorats. Le journaliste JK devrait bien faire ses devoirs. Quand je faisais mes études à Ngoa Kellé, je prenais toujours la peine de demander à l’un de mes compères francophones de lire et corriger les textes que je rédigeais dans la langue de Molière.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet 2013 à 00:23, par PENSI En réponse à : Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

    Tu es vraiment aveugle ! Tu aurais pu relire le brillant CV de notre compatriote. Il s’est envolé en 1977 et non en 1973. Tu ressembles à ce genre de pantouflard qui souhaite toujours critiquer, même en manque d’argument.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2013 à 20:22, par donthate En réponse à : Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

    J’ai mal lu ou quoi vous dites : « Il s’est ensuite dirigé du côté de Yaoundé. En 1973, il s’est inscrit à la faculté de droit de l’université de Yaoundé et en sortira en 1977 nanti d’une licence en droit. En 1973, il s’envole du côté du Canada et s’inscrit à la Dalhousie Law School » la meme annee il prenait les cours a ngoa il s’est egalement inscrit dans une universite au Canada ??? vous etes tres forts prenez la peine souvent de relire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2013 à 14:48, par Encorelui En réponse à : Ephraim Ngwafor Ndeh, Juriste hors catégorie

    POwerful CV !!! Mucho respect sir ! Il en aura besoin de tt son expérience pour nous sortir de 7 cafouillage dans la quelle M. Iya nous a mis !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches